EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La Grèce au point mort

La Grèce au point mort
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Tous les regards étaient de nouveau tournés vers la Grèce cette semaine, et pour la première fois, le gouvernement Tsipras a retardé un remboursement

PUBLICITÉ

Tous les regards étaient de nouveau tournés vers la Grèce cette semaine, et pour la première fois, le gouvernement Tsipras a retardé un remboursement dû à ses créanciers. Le versement des 300 millions d’euros sera groupé fin juin avec les autres remboursements du mois au FMI, se montant à 1,6 milliards d’euros. Quant aux négociations sur les réformes, elles piétinent, Athènes refusant la nouvelle baisse des retraites et la hausse partielle de la TVA que réclament les créanciers.

Dans cet Europe weekly, Audrey Tilve évoque aussi les relations de plus en plus tendues entre l’Union européenne et la Russie alors que les combats se sont de nouveau intensifiés en Ukraine cette semaine. Les Européens ont poussé des cris d’orfraie en apprenant que 89 personnalités étaient interdites de séjour en Russie, parmi elles le Français Daniel Cohn-Bendit, le britannique Nick Clegg ou encore l’ancien commissaire européen Stefan Füle. Sans surprise, Moscou a réagi en balayant les critiques.

Egalement au sommaire de cette édition : la mise en garde écossaise au gouvernement britannique qui a promis un référendum sur l’appartenance à l’Union européenne, la publication d’un rapport accablant sur les dérives dans les paris sportifs, et les inquiétudes de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Achat d'un appartement : où en Europe cela vous coûtera-t-il le plus cher ?

La Banque centrale européenne maintient ses taux d'intérêt pour contrôler l'inflation

Pourquoi la réélection de Trump pourrait-elle affecter l'économie européenne à hauteur d'au moins 150 milliards d'euros ?