EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Bourses : la Chine gâche la première séance de l'année

Bourses : la Chine gâche la première séance de l'année
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le ralentissement économique chinois plonge la planète finance dans le rouge. En Europe, Francfort paie le plus lourd tribut. Wall Street enregistre sa pire ouverture depuis 1932.

PUBLICITÉ

La Chine a fait vaciller la planète finance ce lundi, première séance de l’année. A Wall Street, l’indice Dow Jones a enregistré son plus fort recul à l’ouverture depuis 1932 en abandonnant d’entrée de jeu 450 points.

A l’origine de ce mouvement de panique : la débâcle sur les bourses chinoises et leur fermeture, après la publication d’indicateurs économiques décevants.

En Europe, toutes les places ont vu rouge. Composé de nombreuses valeurs exportatrices, le Dax allemand, a payé le plus lourd tribut, clôturant en baisse de 4,28 %. “ On s’attendait à une hausse modeste de la production manufacturière chinoise en décembre et en fait, elle a fortement reculé. Cela a ravivé les peurs qui ont hanté les cotations l’année dernière, à savoir que le ralentissement de l‘économie chinoise pourrait être sur le point de s’accentuer, ce qui pèse bien sûr sur tous les secteurs exposés à la Chine,” explique Jasper Lawler, analyste de marché chez CMC Markets.

Dans ce contexte, les investisseurs redoutent la levée prochaine par Pékin de l’interdiction faite aux actionnaires possédant plus de 5 % dans une entreprise cotée de vendre des actions. C’est cette mesure qui avait permis d’enrayer la chute des bourses chinoises cet été.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Etats de l'UE jouent des coudes pour attirer les constructeurs chinois de véhicules électriques

Élections européennes : les défis à venir pour les banques de l'UE

La Banque centrale européenne abaisse ses taux d'intérêt, conformément aux prévisions