Banques : Mario Draghi tente de rassurer

Banques : Mario Draghi tente de rassurer
Par Anne Glémarec avec BCE, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Alors que le secteur dévisse en bourse, le Président de la BCE a insisté devant les eurodéputés sur la solidité des banques européennes et leur capacité à régler la question des créances do

PUBLICITÉ

Mario Draghi s’est porté à la rescousse des banques ce lundi à Bruxelles. Le président de la banque centrale européenne a profité de son intervention au parlement européen pour souligner les progrès réalisés depuis la crise de 2008 : hausse des fonds propres et régulation renforcée.

Il s’est aussi montré rassurant quant à la capacité de la zone euro de solder sans vagues ses créances douteuses. “*Il y a un sous-ensemble de banques avec des niveaux élevés de prêts non performants. Toutefois, ces prêts ont été identifiés lors de stress-tests, réalisés pour la première fois sur la base d’une définition commune, et les montants adéquats ont depuis été provisionnés. Nous sommes donc bien placés pour réduire ces créances douteuses de manière ordonnée au cours des prochaines années,*“ a assuré Mario Draghi.

L’“Italie”:http://www.wsj.com/articles/italian-banks-are-all-in-it-togetherand-thats-the-problem-1455533522, qui a tardé à réunir ses créances douteuses au sein d’une bad bank, est la première concernée. Mais depuis janvier, c’est tout le secteur bancaire européen qui dévisse en bourse. En cause : ‘tout ce qui entame les profits des banques”:http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2016/02/12/le-grand-toboggan-des-banques-intrigue_4864235_3234.html?xtmc=tobogan&xtcr=1, du ralentissement de la croissance mondiale à la chute des cours du brut en passant par les taux de dépôt négatifs de la BCE.

La sanction boursière infligée aux banques a d’ailleurs été évoquée par Mario Draghi. “*A la lumière des récentes turbulences financières, nous allons analyser l‘état de la transmission de nos impulsions monétaires par le système financier, et en particulier par les banques,*“ a-t-il déclaré.

Les banques ne sont pas près de sortir de l’ornière alors que la BCE pourrait procéder à un élargissement de son programme d’assouplissement monétaire début mars.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La BCE réduira-t-elle ses taux d'intérêt en 2024 ?

De combien d'argent avez-vous besoin pour être heureux ?

Les banques françaises investissent des milliards dans les prêts écologiques