Pétrole : pas de rééquilibrage du marché cette année (AIE)

Pétrole : pas de rééquilibrage du marché cette année (AIE)
Par Anne Glémarec
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans son dernier rapport mensuel, l'Agence internationale de l'énergie revoit à la baisse la croissance de la demande mondiale de brut, dans un contexte de hausse de la production.

PUBLICITÉ

Les cours du brut à la peine ce mardi encore alors que l’Agence internationale de l‘énergie revient sur sa prévision de rééquilibrage du marché de l’or noir dès cette année.

Dans son dernier rapport mensuel, l’AIE explique que la Chine et l’Inde, piliers de la croissance de la demande globale, sont en train de vaciller. Dès lors la consommation mondiale de brut ne devrait progresser que de 1,3 million de barils par jour cette année, contre 1,4 million précédemment anticipés. Et ce, alors que la production continue à augmenter.

L’agence basée à Paris estime donc désormais que la saturation du marché ne devrait pas se résorber avant juin 2017.

FULL STORY: IEA</a> Changes View on <a href="https://twitter.com/hashtag/Oil?src=hash">#Oil</a> Glut, Sees Oversupply Persisting in 2017 <a href="https://t.co/LoN3iAlN4m">https://t.co/LoN3iAlN4m</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/OOTT?src=hash">#OOTT</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/OPEC?src=hash">#OPEC</a> <a href="https://t.co/gTl04m0WRm">pic.twitter.com/gTl04m0WRm</a></p>&mdash; Javier Blas (JavierBlas2) 13 de setembro de 2016

Ces prévisions coïncident avec celles publiées lundi par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, dont les membres ont pompé 930.000 barils par jour de plus sur un an en août.

Ce mardi, le Brent se maintenait péniblement au-dessus des 47 dollars le baril.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Prix records du cacao : risquons-nous de manquer de chocolat ?

Chute des prix du gaz en Europe : la crise énergétique est-elle enfin terminée ?

2023 : l'année des grandes faillites