EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

EasyJet pénalisé par la livre faible

EasyJet pénalisé par la livre faible
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La low-cost britannique invoque un effet de change négatif et la hausse des prix du kérosène pour lancer un avertissement sur résultats.

PUBLICITÉ

EasyJet avertit sur ses résultats 2017. La compagnie aérienne britannique à bas prix estime que la dépréciation de la livre sterling et la hausse des prix du kérosène auront un impact négatif plus important que prévu sur ses bénéfices de l’exercice qui s’achèvera fin septembre. Elle l‘évalue le manque à gagner à 105 millions de livres sterling, contre 90 millions précédemment.

Brexit is expected to cost easyJet £105m this year https://t.co/hWLic2f8lf

— The Independent (@Independent) 24 janvier 2017

EasyJet avait profité de la chute des cours du brut l’an dernier pour baisser ses prix et tenter de gagner des parts de marché sur son grand concurrent irlandais Ryanair.

La low-cost est à présent confrontée à une remontée des cours du pétrole. Elle achète par ailleurs son kérosène en dollars alors que la livre sterling a perdu environ 17% face au billet vert depuis le vote des Britanniques en juin pour une sortie de l’Union européenne.

L’effet de change négatif est d’autant plus important sur les comptes d’EasyJet que 30% de ses vols sont effectués depuis d’autres Etats membres de l’UE que la Grande-Bretagne.

EasyJet a fait état par ailleurs d’un chiffre d’affaires conforme aux attentes au premier trimestre de son exercice (d’octobre à décembre 2016). Les coûts et le nombre de passagers sont similaires aux prévisions des analystes et le planning des réservations est plus étoffé que l’an dernier. En 2016, la compagnie a transporté un nombre record de passagers.

Avec Reuters, AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brexit : Ryanair diminue sa prévision de bénéfices

Huawei visé par les Etats-Unis, Pékin en colère

Suivez en direct le Grand Prix d'Horlogerie de Genève 2017