EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

RBS : le lourd héritage des subprimes

RBS : le lourd héritage des subprimes
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La banque écossaise va mettre 3,1 milliards de livres de côté en vue d'un éventuel accord à l'amiable avec la justice américaine.

PUBLICITÉ

Royal Bank of Scotland provisionne 3,1 milliards de livres sterling pour solder ses comptes avec la justice américaine. La banque écossaise espère que cette somme, l‘équivalent de 3,6 milliards d’euros, suffira à financer un accord à l’amiable sur ses ventes de prêts immobiliers titrisés aux Etats-Unis avant la crise de 2008.

RBS announces additional provision for US RMBS investigations and litigation: https://t.co/uCgGWizlVP

— RBS (@RBS) 26 janvier 2017

Du fait de l’incertitude sur le montant de l’amende, le gouvernement britannique a renoncé à réduire sa participation au capital de la banque, actuellement de 70%. Cette provision devrait maintenir les comptes de RBS dans le rouge sur 2016 pour la neuvième année consécutive.

Ces dernières semaines, Crédit Suisse et Deutsche Bank ont conclu des accords comparables avec Washington, respectivement pour 5,3 milliards et 7,2 milliards de dollars.

«Subprime»: confirmation de l’amende infligée à Credit Suisse – Le Temps https://t.co/TNAWzr6F9D

— Crottaz Finance (@crottazolivier) 19 janvier 2017

Deutsche Bank solde son litige à 7,2 milliards avec la justice américaine https://t.co/dFJ8jndg5X via LesEchos</a></p>&mdash; Sharon Wajsbrot (Sharonwaj) 18 janvier 2017

Avec Reuters.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Subprime : nouvelle amende pour RBS

Crise des subprimes : La Deutsche Bank accepte de payer 7,2 milliards

La banque RBS affiche de nouvelles pertes