EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Moody's abaisse la dette chinoise

Moody's abaisse la dette chinoise
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

L’agence Moody’s a annoncé ce mercredi avoir abaissé la note de la dette chinoise.
C’est une première depuis 1989.
Moody’s s’inquiète de la dette qui ne cesse d’augmenter, notamment celle des entreprises. Les sociétés semblent s’enfermer dans une spirale d’endettement, et ce, alors même que la croissance économique, elle, marque des signes de ralentissement.

Les autorités chinoises ont dit vouloir faire en sorte que l‘économie ne repose plus seulement sur les investissements et les exportations, mais qu’elle se concentre davantage sur la consommation intérieure, afin de gagner en stabilité. Mais ce qu’on a vu ces deux dernières années, ne va pas dans ce sens là. Face aux difficultés rencontrées, la réponse a consisté à dépenser davantage dans les infrastructures pour tenter de soutenir l‘économie.
Craig Erlam, Analyste financier

En abaissant la note chinoise, Moody’s envoie donc un signal, s’inquiétant de la solidité de la Chine dans les prochaines années.
L’agence américaine table sur une croissance du PIB chinois autour de 5%. On est loin de la croissance à deux chiffres qui a prévalu pendant des décennies.

Réponse immédiate de Pékin. Dans un communiqué, le ministre chinois de Finances a estimé que l’agence surestimait les difficultés économiques et sous-estimait les capacités du gouvernement à réformer le pays.

avec agences

Moody’s abaisse pour la 1ere fois en 28 ans la note de la #Chine#dettehttps://t.co/5Jk397sndfpic.twitter.com/11VV3hTwNI

— Boursorama (@Boursorama) 24 mai 2017

Economie: la Chine estime «inopportune» la baisse de sa note par Moody’s (ministère) https://t.co/lKzODZWaUWpic.twitter.com/mKyNcXwe3J

— RFI (@RFI) 24 mai 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Banque centrale européenne maintient ses taux d'intérêt pour contrôler l'inflation

Pourquoi la réélection de Trump pourrait-elle affecter l'économie européenne à hauteur d'au moins 150 milliards d'euros ?

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage