EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les banques britanniques se préparent à encaisser les chocs

Les banques britanniques se préparent à encaisser les chocs
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Les banques britanniques vont devoir mobiliser 11,4 milliards de livres de capital supplémentaire d’ici fin 2018. Objectif : faire face aux risques liés au crédit à la consommation et au Brexit.
Pour cela, la banque d’Angleterre va relever à 0,5% le taux servant à calculer le montant de fonds propres nécessaires pour encaisser tout choc. Ce taux avait été abaissé à 0% juste après le vote pour le Brexit, la banque centrale voulant alors alléger le fardeau des banques pour qu’elles puissent prêter plus facilement.

_“Il existe des poches de risques qui justifient une vigilance supplémentaire souligne Mark Carney, le gouverneur de la banqued’Angleterre. Le crédit à la consommation a augmenté rapidement, les conditions de prêt sur le marché des hypothèques sont de plus en plus faciles, et les prêteurs peuvent peser sur la performance récente des prêts. Il existe également des risques potentiels sur la stabilité financière associée à l‘éventail de résultats possibles du processus du Brexit et aux différents chemins y menant”.

Ces fonds supplémentaires pourront être mobilisés rapidement en cas d‘événement majeur de nature à perturber fortement le système financier. Le Royaume-Uni commence en effet à subir les premières conséquences du vote pour le Brexit, qui a entraîné une chute de la livre qui se traduit par un renchérissement des biens importés et une poussée de l’inflation propre à comprimer le pouvoir d’achat des ménages.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024

Prix de la bière en Europe : combien les supporters paieront-ils pendant l'Euro 2024 ?