Londres va bannir les véhicules essence et diesel

Londres va bannir les véhicules essence et diesel
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La décision du Royaume-Uni suit celles de Paris, Madrid et Athènes

PUBLICITÉ

La voiture électrique conquiert de nouveaux territoires. Le Royaume-Uni annonce vouloir mettre fin à la vente de véhicules diesel ou essence à partir de 2040. Objectif : réduire la pollution au dioxyde d’azote qui tue plus de 40 000 personnes par an dans le pays. Une façon aussi de lutter contre le changement climatique.

Michael Gove
Ministre britannique de l‘écologie

“Les différentes autorités doivent travailler ensemble, explique Michael Gove, le ministre britannique de l‘écologie. Le gouvernement local saura quelle est la bonne solution. Mais le gouvernement central a l’argent et l’expertise.”

La décision britannique intervient trois semaines après une annonce similaire de la France. Madrid et Athènes ont aussi pour objectif d’interdire les voitures au diesel des centre-villes d’ici 2025.

Parmi les constructeurs les plus ambitieux, la palme revient à Volvo qui, dès 2019, vendra uniquement des véhicules à moteur électrique, parmi lesquels des voitures hybrides. Le constructeur suédois parle d’une décision “historique”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Voici pourquoi l'économie allemande reste la plus en difficulté en Europe

L'impôt sur les successions en Europe : comment les règles, les taux et les recettes varient-ils ?

Répartition des richesses : où les écarts sont-ils les plus criants en Europe ?