EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Brexit : Novartis prévoit des stocks

 Brexit : Novartis prévoit des stocks
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le groupe pharmaceutique appelle Londres à garantir l'importation facile de médicaments après le Brexit et constitue des réserves dans l'éventualité d'un divorce sans accord.

PUBLICITÉ

Novartis appelle Londres à rapidement garantir les règles d'importations de médicaments pour éviter toute pénurie après le Brexit.

Le communiqué du groupe suisse intervient alors qu'au Royaume-Uni certains pharmaciens rencontrent déjà des difficultés d'approvisionnement.

Graham Phillips, pharmacien surintendant chez Pharmacy Group : "Aujourd'hui je compte 84 génériques vraiment importants qu'on arrive pas à avoir obtenir, et bientôt ils seront 200. Je sens que ça va être difficile pour certains types de médicaments. Dans certains cas, on devra remplacer le générique par une marque qui risque d’être dix fois plus chère - si encore on arrive à être livré."

Face à l'inquiétude, le ministre britannique chargé du Brexit Stephen Barclay assure que le dossier est entre les mains du gouvernement.

Stephen Barclay, ministre britannique en charge du Brexit : "Concernant les médicaments, mon très honorable collègue le ministre de la Santé a été très clair : les médicaments et les produits médicaux, sont notre priorité numéro 1. Pour l'approvisionnement, les capacités de transports par ferry ont été augmentées et c'est bien dans cet esprit."

Dans son communiqué, Novartis explique faire des réserves pour parer à l'éventualité d'un Brexit sans accord.

L'import-export de produits pharmaceutiques est un secteur particulièrement régulé et donc vulnérable aux changements législatifs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le boom de l'IA fait de Nvidia la première capitalisation boursière mondiale

Pékin critique l'augmentation des droits de douane pour ses véhicules électriques

Arrêt des livraisons de gaz : le géant allemand Uniper pourra réclamer des milliards à Gazprom