Ryanair réduit la voilure face aux nouveaux confinements

Ryanair réduit la voilure face aux nouveaux confinements
Tous droits réservés Martin Meissner/AP
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La compagnie irlandaise va supprimer de nombreux vols à partir de fin janvier et jusqu'en mars

La compagnie à bas coûts irlandaise annonce qu'elle va supprimer de nombreux vols dans les mois à venir en raison des nouveaux confinements dus à la pandémie.

PUBLICITÉ

Aucun chiffre n'a été donné sur le nombre de ces annulations. Ryanair indique seulement qu'à compter du 21 janvier et jusqu'en mars, il y aura beaucoup moins de vols notamment au départ et à l'arrivée de l'Irlande et du Royaume-Uni. Les voyageurs affectés devaient être prévenus rapidement.

Dans un communiqué, la compagnie déplore les nouvelles mesures de confinements.

"L'OMS a déjà dit que les gouvernements devaient tout faire pour éviter des confinements brutaux" dit-elle, "_car ils ne permettent pas de se débarrasser du virus. _Les restrictions de voyage en Irlande sont déjà les plus strictes d'Europe, ces nouvelles mesures sont "inexplicables et inefficaces" estime Ryanair.

La compagnie prend également à partie le gouvernement irlandais concernant sa campagne de vaccination.

"Pourquoi l'Irlande est-elle si lente avec sa campagne de vaccination ?" interroge le service de presse de la compagnie sur Twitter, "Avec une population similaire, le Danemark a vacciné dix fois plus de personnes".

En janvier, Ryanair prévoit de transporter moins de 1,25 million de clients, et 500 000 par mois en février et mars.

Pour traverser la crise du secteur, l'entreprise a déjà supprimé 3000 emplois, soit 15% de ses effectifs, et a mis en place des baisses de salaires pour éviter plus de licenciements.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Qu'est-ce qui a rapporté le plus au cours de la dernière décennie ? : le bitcoin ou une maison à Londres ?

Toyota rappelle 280 000 véhicules aux États-Unis. Qu'en est-il en Europe ?

Dans quel pays européen a-t-on acheté le plus de voitures électriques en janvier 2024?