Alcools : des droits de douane jusqu'à la lie pour les Européens

Alcools : des droits de douane jusqu'à la lie pour les Européens
Tous droits réservés FRANCOIS MORI/AP2009
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

#Washington a encore alourdi les droits de douane pour des produits européens depuis ce mardi : les #vins non pétillants, les #cognacs, et certaines pièces de l'aéronautique sont visés, conséquence du contentieux entre #Boeing et #Airbus.

PUBLICITÉ

Les viticulteurs français ont bien du mal à voir le verre à moitié plein, en ce début d'année : il ne reste plus qu'une poignée de jours avant le départ de Donald Trump de la Maison Blanche.

Et pourtant, Washington vient encore d'alourdir les droits de douane pour des produits européens : depuisu ce mardi, ils ont grimpé de 25 % pour les vins non pétillants et les cognacs, et de 15% pour certaines pièces de l'aéronautique.

Ces nouvelles représailles, qui s'inscrivent dans le contentieux de longue date entre Boeing et Airbus, vont pénaliser les exploitations viticoles.

"Les mesures prises cette nuit, plus celles qui existaient avant et qui n'ont pas été modifiées, atteignent un impact d'un milliard d'euros", indique Nicolas Ozanam, délégué général de la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux. "C'est comme si le vignoble des Côtes-de-Provence ou celui de l'Occitanie étaient d'un seul coup rayés de la carte".

"Pendant l'année 2020, nous avions encore quelques produits hors du champ de ces sanctions, ce n'est désormais plus le cas. Il n'y a plus d'échappatoire pour la filière".

Des mesures qui viennent s'ajouter aux répercussions économiques de la crise sanitaire, déjà lourdes pour le secteur. Bruxelles espère partir désormais sur de nouvelles bases avec le président américain élu Joe Biden, dont la prise de fonctions est imminente, et espère peut-être voir bientôt ces sanctions s'évaporer.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vers la fin de la guerre des droits de douane entre UE et Etats-Unis ?

Disneyland recrute: 8 500 nouveaux postes sont à pourvoir !

Zone euro : l'inflation à son plus bas depuis juillet 2021 (2,4% en novembre), selon Eurostat