EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Isabelle Huppert, glaçante et malsaine dans "Elle"

Isabelle Huppert, glaçante et malsaine dans "Elle"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est le premier film "Français" du cinéaste néerlandais Paul Verhoeven connu pour avoir tourné "Robocop" ou encore "Basic Instinct".

PUBLICITÉ

Isabelle Huppert toute en ambiguïté dans le dernier film de Paul Verhoeven “Elle”. Elle joue le rôle d’une femme forte qui dirige d’une main de fer sa société et sa vie sentimentale. Jusqu’au jour où elle est sexuellement agressée par un inconnu chez elle.

Pas de plainte, pas de police, pas d’enquête si ce n’est sa décision de traquer elle même son agresseur. Sauf qu‘évidemment la traque va prendre une tournure inattendue. Le film a été adapté du roman de Philippe Djian “Oh”.

C’est le premier film “français” de Paul Verhoeven. Un réalisateur aux multiples carrières d’abord au Pays-Bas chez lui avant sa période américaine à base de “Robocop”, “Starship trooper” et autre célèbre croisement de jambes de Sharon Stone…

Avec ce “Elle”, il signe un trouble thriller remarquablement servi par une Isabelle Huppert glaçante et malsaine. Si fragile et si forte. C’est très intelligent et on se laisse prendre d’emblée au parcours tordu des personnages.

Voir ici l’interview d’Isabelle Huppert, Laurent Lafitte et Philippe Djian

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Découvrez les 10 films européens qui ont marqué 2023

Les 5 meilleurs films européens de l'année selon l'Académie du cinéma européen

Wim Wenders, Prix Lumière 2023 à Lyon, "la source du cinéma"