PUBLICITÉ

Mozart n'a jamais été aussi moderne à Salzbourg

Mozart n'a jamais été aussi moderne à Salzbourg
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Voilà une version de “la Clémence de Titus” de Mozart qui piquera sans doute la curiosité des mélomanes. Elle ouvre la saison lyrique du prestigieux festival de Salzbourg en Autriche.
A la baguette, dans la fosse, l’enfant terrible du classique,Teodor Currentzis : “Mozart disait, je me fous du monde, je parlerai des choses qui comptent.”

La mise en scène est signée du metteur en scène l’Américain Peter Sellars. Ici, les individus se sentent menacés par le terrorisme et les réfugiés : “Je pense que Mozart en avait vraiment eu assez de la théorie de l’homme génial. Et Mozart c’est la communauté, pas l’individu. Un individu devient plus intéressant quand il évolue dans une démocratie.”

Le festival de Salzbourg c’est un mois de musique et de théâtre avec notamment cinq créations lyriques dont la très attendue “Aïda” de Verdi chantée par la diva Anna Netrebko.
“La clémence de Titus” de Mozart version Peter Sellars est à découvrir jusqu‘à la fin du mois d’août.

avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

District culturel de Saadiyat : l'un des plus grands centres culturels prêt pour 2025

Art Paris 2024 : La diversité de la scène artistique française et ses jeunes talents à l'honneur

Andrey Gugnin remporte le premier prix de 150 000 € au concours international Classic Piano 2024