EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Quatuor Debussy présente sa nouvelle création, entre concert et performance

Quatuor Debussy, Egéries
Quatuor Debussy, Egéries Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Frédéric Ponsard
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Égérie(s)", la nouvelle pièce musicale du Quatuor Debussy s'est jouée devant un parterre de professionnels uniquement, Covid oblige. Une pièce à la croisée des chemins, entre concert, théâtre et création numérique.

Covid-oblige, c'est devant un parterre de professionnels uniquement que la Première du nouveau spectacle du Quatuor Debussy, "Égérie(s)" a eu lieu à Lyon au Théâtre de la Croix-Rousse.

PUBLICITÉ

Le quatuor à cordes français, qui sillonne le monde depuis 30 ans, revisite avec talent le répertoire classique ou plus contemporain de l'histoire de la musique, tout en lui apportant toujours une autre dimension.

Ici, ce sont les arts numériques qui sont invités, pour peindre en images sur la musique...

"C'est comme un instrument dont on se sert, avec un dispositif de peinture numérique qui projette de la lumière : on peint avec la lumière. On avait l'idée de ne pas rentrer dans la prouesse technologique, de ne pas être dans une démonstration, que la technologie disparaisse, une sorte d'épure : être dans l'atelier de l'artiste, avec ces 4 musiciens."
"Primat" (Benjamin Massé)
artiste

Un logiciel spécial à été développé, mais ce qui importe c'est bien l'émotion, et le jeu scénique des musiciens du Quatuor.

Le directeur artistique du Quartet, Christophe Collette, a eu l'idée d'associer l'artiste et un metteur en scène pour relier musique et images.

"Egéries" s'inspire des femmes qui ont inspiré elle-même les partitions des grands musiciens...

"Ce que le spectateur peut voir, c'est une image furtive, une image qui apparaît mais qui peut disparaître aussi, avec des moments très beau, d'autres moins. C'est toujours ces petits moments sensibles qui faisaient le coeur de ce projet. Et puis la complicité du Quatuor qui, quand même joue par coeur, ce qui est assez exceptionnel. On est dégagé des partitions, avec un quatuor capable de jouer car ce sont des musiciens qui ont du corps. On a pu faire des déplacements, c'est une sorte de peinture en 3D sur le plateau, avec l'écriture scénique."
David Gauchard
metteur en scène

Sur scène, comme dans la salle, la joie était palpable.

En France, toujours aucune annonce concernant la réouverture des lieux culturels. En attendant, on peut toujours regarder le programme...

Journaliste • Frédéric Ponsard

Video editor • Frédéric Ponsard

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le district culturel transforme l'espace artistique d'Abu Dhabi

Les Voix de la promotion—Le district culturel de Saadiyat à Abu Dhabi promeut la créativité mondiale

Gamesummit 2024 : Concours palpitants, expositions et discours instructifs sur les jeux vidéo