This content is not available in your region

L'artiste chinois Badiucao exposé en Italie malgré les pressions de Pékin

euronews_icons_loading
L'artiste chinois Badiucao exposé en Italie malgré les pressions de Pékin
Tous droits réservés  AP Photo/Felice Calabro
Par Frédéric Ponsard

On l'appelle le "Banksy chinois" et il expose pour la première fois en Europe, malgré la tentative d'annulation de l'ambassade de Chine en Italie.

Badiucio est un artiste qui détourne l'imagerie communiste pour en donner une vision acide et critique, avec parfois une touche d'humour pour balancer la situation critique du respect des Droits de l'homme et de la liberté d'expression en Chine.

"Je suis très lucide de la manière dont j'utilise mon art pour exposer les mensonges, les problèmes du gouvernement chinois, pour critiquer le gouvernement chinois... et d'un autre côté, je rends hommage et je glorifie le peuple chinois, leur courage et leur intelligence, même s'ils sont soumis à cet environnement très dur, orchestré par un gouvernement autoritaire."
Badiucao
artiste dissident chinois

Il dénonce frontalement la répression politique et la censure sur la pandémie de Covid 19, deux sujets très sensibles pour Pékin.

La municipalité de Brescia et la Fondation qui gère les musées de la ville ont refusé de céder aux pressions des " brutes " du gouvernement chinois.

"Aucun d'entre nous à Brescia, ni au sein de l'administration municipale ni parmi les citoyens, n'a eu le moindre doute sur le maintien de cette exposition. Nous avons le désir et la volonté de protéger l'art et de défendre la liberté artistique."
Laura Castelletti, adjointe au maire de Brescia

Longtemps anonyme, son identité est désormais connu des autorités, qui n'ont de cesse de chercher à réduire son audience désormais mondiale.

Le titre de l'exposition "La Chine n'est pas prête" joue évidemment sur l'éloignement géographique de l'Empire du milieu, et le long chemin qu'il lui reste à parcourir pour rendre au peuple de nombreuses libertés qui lui sont interdites.

"La Chine n'est pas prête" se tiendra jusqu'au 13 février à Brescia, à une centaine de kilomètres à l'est de Milan.