Cet article n'est pas disponible depuis votre région

"Beauté et bizarrerie" : grande rétrospective Max Ernst à Milan

Un tableau de Max Ernst
Un tableau de Max Ernst   -   Tous droits réservés  EBU   -  
Par euronews

C'est un artiste prolifique et touche à tout à qui Milan rend hommage.

"Max Ernst, beauté et bizarrerie" est la première grande rétrospective que lui consacre l'Italie, l'une des plus importantes au monde depuis ces dix dernières années. Et pour cause, plus de 400 de ses œuvres sont exposées au Palazzo Reale, peintures, sculptures, dessins, collages, ou encore bijoux et livres issus de fondations, de collections privées et de musées comme le centre Pompidou à Paris ou la Tate Gallery de Londres. Peintre, sculpteur, poète et essayiste, Max Ernst est toujours en train d'être décrypté :

"Max Ernst est une figure lumineuse et claire et en même temps une énigme" explique  Martina Mazzotta, commissaire de l'exposition.

L'œuvre de l'artiste allemand naturalisé français reflète ses multiples intérêts, philosophiques, mathématiques, littéraires, comme sa volonté de tout expérimenter, de tout connaître. Il est l'un des principaux représentants du dadaïsme et du surréalisme dans la première moitié du XXe siècle. André Breton, Paul Eluard et Louis Aragon salueront en lui l'équivalent artistique de leurs aspirations littéraires.

L'exposition "Max Ernst, beauté et bizarrerie" est à découvrir au Palazzo Reale de Milan jusqu'au 26 février 2023.