EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Une série télévisée raconte l'assassinat d'Alexandre Litvinenko, ex-agent russe mort empoisonné

Scène où l'on aperçoit Alexandre Litvinenko, interprété par David Tennant
Scène où l'on aperçoit Alexandre Litvinenko, interprété par David Tennant Tous droits réservés ITVX
Tous droits réservés ITVX
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une nouvelle série télévisée raconte l'assassinat d'Alexandre Litvinenko, ancien agent des services secrets russes, mort empoisonné en 2006. Accusé, le Kremlin nie toute implication.

PUBLICITÉ

C'est une histoire terrible et pourtant bien vraie racontée dans une série télévisée. Celle d'Alexandre Litvinenko, ancien agent des services secrets russes, empoisonné en 2006 au polonium 210, substance très rare et difficile à détecter.

Alexandre Litvinenko était tombé malade après sa rencontre avec deux hommes russes dans un hôtel de Londres. Avant de mourir, l'ex agent du KGB a accusé nommément Vladimir Poutine d'avoir commandité son assassinat.

L'homme était devenu un lanceur d'alerte dès 1998, dévoilant auprès de journalistes des missions confiées par sa hiérarchie, visant notamment à éliminer des opposants du Kremlin, dont l'homme d'affaires Boris Berezovsky.

"Chacun ressentait le poids de la responsabilité parce que c'est de l'histoire récente" explique l'acteur David Tennant, qui joue le rôle d'Alexandre Litvinenko.

"Nous ne racontons pas une histoire vieille de plusieurs décennies. Nous ressentons encore, aujourd'hui, les ondes de choc de cette affaire. Tout le monde a voulu aborder ce sujet avec un immense respect" dit-il.

Une enquête britannique de 2016 impute la responsabilité de cet assassinat à la Russie, ce que nie le Kremlin. Cette conclusion a été confirmée par la Cour européenne des droits de l'homme en septembre 2021.

L'affaire avait provoqué une onde de choc en Occident, démontrant la détermination du Kremlin d'éliminer par tous les moyens les personnes considérées comme des ennemis de l'Etat.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : le Kremlin rejette les conditions de Biden pour des discussions avec Poutine

Mercenaires Wagner : un proche du Kremlin reconnaît en être le fondateur

Un troisième suspect identifié dans l'affaire Skripal