EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Ukraine : le Kremlin rejette les conditions de Biden pour des discussions avec Poutine

Joe Biden (à dr.) et Emmanuel Macron à Washington (USA), le 01/12/2022
Joe Biden (à dr.) et Emmanuel Macron à Washington (USA), le 01/12/2022 Tous droits réservés Susan Walsh/AP
Tous droits réservés Susan Walsh/AP
Par euronews avec AFP, AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Kremlin a rejeté vendredi les conditions évoquées la veille par le président américain Joe Biden qui s'était dit prêt à discuter avec son homologue russe Vladimir Poutine si ce dernier retirait ses troupes d'Ukraine.

PUBLICITÉ

Le président américain s'est dit prêt à discuter avec Vladimir Poutine si le dirigeant russe dernier "cherche un moyen de mettre fin à la guerre" en Ukraine. Joe Biden a néanmoins précisé que de telles discussions n'auraient lieu que si le Kremlin retirait ses troupes d'Ukraine.

"Si tel était le cas, alors en consultation avec mes amis français et l'Otan, je serais heureux de m'asseoir avec Poutine pour voir ce qu'il a en tête. Il ne l'a pas encore fait", a-t-il ajouté, lors d'une conférence de presse commune avec le président français Emmanuel Macron.

Joe Biden a ajouté : "Bombarder des crèches, des hôpitaux, des maisons avec des enfants. C'est à vomir ce qu'il fait".

Avant l'invasion russe de l'Ukraine le 24 février, le président Biden et son secrétaire d'Etat Antony Blinken avaient averti Moscou des conséquences d'une telle attaque.

Mais depuis Joe Biden n'a eu aucun contact direct. La dernière fois c'était à Genève, en Suisse, en juin 2021, avant le déclenchement de la guerre en Ukraine.

La réponse du Kremlin

Ce vendredi, le Kremlin a rejeté les conditions évoquées la veille par le président américain.

Le président américain "a dit de facto que des négociations seraient possibles uniquement après que Poutine sera parti d'Ukraine", ce que Moscou rejette "bien évidemment", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"L'opération militaire continue", a-t-il insisté.

Tout en rejetant les conditions de M. Biden, M. Poutine "est et reste ouvert à des contacts, à des négociations, ce qui est très important", a affirmé le porte-parole du Kremlin.

Mais les Etats-Unis ne reconnaissent pas l'annexion de quatre territoires ukrainiens revendiquée par Moscou en septembre, ce qui "complique de manière significative la recherche d'un terrain (d'entente) pour une possible discussion", a ajouté M. Peskov.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Nous ne sommes pas devenus fous", Vladimir Poutine relativise le recours à l'arme nucléaire

Une série télévisée raconte l'assassinat d'Alexandre Litvinenko, ex-agent russe mort empoisonné

Des colis ensanglantés envoyés à des ambassades ukrainiennes en Europe, Kyiv accuse Moscou