Prince Harry : révélations en cascade accablantes avant la sortie de ses mémoires

Les princes William et Harry se font face, le 10/09/2022
Les princes William et Harry se font face, le 10/09/2022   -   Tous droits réservés  Martin Meissner/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par Euronews  avec AFP

Dans ses mémoires, le prince Harry se livre sans filtre. Il raconte une altercation violente avec son frère William, avoir pris de la cocaïne, ou encore son opposition au remariage de son père Charles.

Le livre intitulé "Le Suppléant" devait paraître le 10 janvier. L'échéance était redoutée par la monarchie britannique un mois après la diffusion du documentaire Netflix sur Harry et son épouse Meghan. Mais plusieurs médias ont obtenu copie de l'ouvrage, notamment lorsque des librairies espagnoles l'ont mis par erreur en vente. S'en est suivi un flot d'extraits qui ont provoqué la stupéfaction.

Principal choc : selon le Guardian, le duc de Sussex accuse son frère William, héritier du trône, de l'avoir jeté au sol lors d'une dispute en 2019 concernant Meghan, qu'Harry avait épousée l'année précédente.

William "m'a attrapé par le col, arrachant mon collier, et m'a fait tomber par terre", relaterait Harry, ajoutant avoir "atterri sur la gamelle du chien.

La communication en amont de la publication s'annonçait millimitrée, avec des interviews devant être diffusées dimanche et lundi au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, avant que les fuites ne commencent.

The Daily Telegraph rapporte : "Le p_rince Harry a perdu sa virginité dans un champ derrière un pub avec une femme plus âgée qui l'a traité "comme un jeune étalon", révèle-t-il dans son autobiographie._Il était encore à Eton à l'époque, et dit que cela s'est passé en 2001, ce qui signifie qu'il avait 16 ou 17 ans".

Parmi les nombreuses autres révélations : Harry explique s'être opposé au remariage de son père avec Camilla, craignant qu'elle ne soit une "vilaine belle-mère".

Cocaïne, perte de virginité...

Sky News relate le passage où Harry reconnaît avoir pris de la cocaïne ou encore que lui et son frère William ont été dissuadés de demander la réouverture de l'enquête sur la mort de leur mère Diana.

Harry affirme aussi avoir tué 25 "combattants ennemis" lors de ses missions en Afghanistan, sans remord ni fierté, rapporte le Daily Telegraph.

Selon le Guardian, Harry évoque tout au long de ses mémoires la difficulté d'être "le suppléant". Il raconte notamment que le jour de sa naissance, son père Charles aurait dit à sa mère Diana: "Magnifique! Désormais tu m'as donné un héritier et un suppléant - mission accomplie".