EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le romancier franco-tchèque Milan Kundera est décédé à l'âge de 94 ans

Milan Kundera
Milan Kundera Tous droits réservés Jovan Dezort/AP
Tous droits réservés Jovan Dezort/AP
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'auteur de "L'insoutenable légèreté de l'être" né en Tchécoslovaquie, avait été naturalisé français, et écrivait ses livres exclusivement en français depuis 1993.

PUBLICITÉ

L'écrivain franco-tchèque Milan Kundera, l'une des plus grandes voix de la littérature mondiale, est mort mardi après-midi à 94 ans à Paris.

L'auteur de La Plaisanterie (1965) et L'Insoutenable légèreté de l'Être (1984) "est décédé dans l’après-midi du mardi 11 juillet 2023", a précisé Gallimard dans un communiqué.

"Malheureusement, je peux vous confirmer que M. Milan Kundera est décédé (...) à la suite d'une longue maladie", a précisé Anna Mrázová, la porte-parole de la Librairie Milan Kundera, dans sa ville natale de Brno.

Peintre sarcastique de la condition humaine, Milan Kundera était l'un des rares auteurs à être entré de son vivant dans les prestigieuses éditions de La Pléiade (en 2011).

Né tchèque, déchu de cette nationalité avant de la retrouver sur le tard, mais français depuis 1981, il était l'un des romanciers de langue française les plus influents au monde.

Lorsqu'il était encore tchèque, Milan Kundera a publié deux romans, La Plaisanterie (1965, salué notamment par le poète français Aragon) et Risibles amours (1968), des textes dressant un bilan amer des illusions politiques de la génération du coup de Prague qui, en 1948, permit l'arrivée au pouvoir des communistes.

Mis à l'index dans son pays après le Printemps de Prague, Milan Kundera s'exile en 1975 en France avec son épouse Věra, présentatrice vedette de la télévision tchèque.

Naturalisé français, il choisira dès lors le français comme langue d'écriture, pour marquer sa rupture avec un pays natal qui l'a déchu de sa nationalité en 1979, puis la lui a rendue en 2019.

En France, il publie La Valse aux adieux, Le Livre du rire et de l'oubli... En 1984, paraît ce que d'aucuns considèrent comme son chef-d'oeuvre, L'Insoutenable Légèreté de l'Être, formidable roman d'amour et ode à la liberté, tout à la fois grave et désinvolte, dont le sujet n'est rien moins que la condition humaine.

S'abstenant de s'exprimer dans les médias, souhaitant qu'on parle de son oeuvre et de rien d'autres, Milan Kundera vivait discrètement dans le centre de Paris, avec sa femme Věra.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cormac McCarthy, géant de la littérature américaine, est mort

Littérature : le prix Goncourt attribuée à l'écrivaine Brigitte Giraud

Nobel de Littérature : les 15 écrivains français déjà récompensés