EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Une photo poignante de Gaza remporte le prix de la photo de presse mondiale 2024

Mohammed Salem a remporté le prix World Press Photo de l'année.
Mohammed Salem a remporté le prix World Press Photo de l'année. Tous droits réservés Mohammed Salem/World Press Photo via AP
Tous droits réservés Mohammed Salem/World Press Photo via AP
Par David MouriquandAgencies
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

L'émouvante photo gagnante du World Press Photo of the Year de cette année représente une Palestinienne berçant le corps de sa jeune nièce. AVERTISSEMENT : Cet article contient des images que certains lecteurs pourraient trouver dérangeantes.

PUBLICITÉ

Le photographe de l'agence Reuters Mohammed Salem a remporté le prestigieux prix de la photo de presse mondiale de l'année avec une image de la perte d'un être cher à Gaza.

La photo déchirante montre une femme palestinienne berçant le corps de sa jeune nièce.

La photo, prise le 17 octobre 2023 à l'hôpital Nasser de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, montre Inas Abu Maamar, 36 ans, tenant dans ses bras Saly, cinq ans, qui a été tuée avec sa mère et sa sœur lorsqu'un missile israélien a frappé leur maison.

Salem, 39 ans, qui est palestinien, a décrit cette photo prise le 2 novembre de l'année dernière comme un "moment puissant et triste qui résume le sens plus large de ce qui se passait dans la bande de Gaza".

Mohammed Salem won the World Press Photo Award of the Year
Mohammed Salem won the World Press Photo Award of the YearMohammed Salem/World Press Photo via AP

"J'ai eu l'impression que cette photo résumait ce qui se passait dans la bande de Gaza", a déclaré M. Salem lorsque l'image a été publiée pour la première fois en novembre.

"Les gens étaient désorientés, ils couraient d'un endroit à l'autre, anxieux de connaître le sort de leurs proches, et cette femme a attiré mon attention car elle tenait le corps de la petite fille et refusait de le lâcher".

Le jury a déclaré que l'image gagnante de Salem pour 2024 était "composée avec soin et respect, offrant à la fois un aperçu métaphorique et littéral d'une perte inimaginable".

Ce n'est pas la première fois que Salem est récompensé pour son travail sur le conflit israélo-palestinien ; il a reçu un prix World Press Photo il y a plus de dix ans pour une autre image illustrant le bilan humain du conflit dans la bande de Gaza.

Cette photo de Lee-Ann Olwage pour GEO fait partie d'une série intitulée Valim-babena qui a remporté le prix World Press Photo de l'histoire de l'année.
Cette photo de Lee-Ann Olwage pour GEO fait partie d'une série intitulée Valim-babena qui a remporté le prix World Press Photo de l'histoire de l'année.Lee-Ann Olwage/Geo/World Press Photo via AP

Dans les trois autres catégories mondiales annoncées aujourd'hui (jeudi 18 avril), la Sud-Africaine Lee-Ann Olwage a remporté le prix de la photo de l'année pour sa série émouvante "Valim-babena", publiée dans le magazine GEO.

Le projet portait sur la stigmatisation de la démence à Madagascar, un sujet qu'elle a exploré à travers des portraits intimes de "Dada Paul" et de sa famille. Le manque de sensibilisation du public à la démence signifie que les personnes présentant des symptômes de perte de mémoire sont souvent stigmatisées.

Dans la série, "Dada Paul", qui vit avec la démence depuis 11 ans, est tendrement soigné par sa fille Fara. L'une des images les plus marquantes de la série le montre en train de se préparer pour l'église avec sa petite-fille Odliatemix, capturant des moments de normalité et de chaleur au milieu des défis de la démence.

Alejandro Cegarra pour The New Times/Bloomberg - partie d'une série intitulée The Two Walls qui a remporté le prix World Press Photo Long-Term Project.
Alejandro Cegarra pour The New Times/Bloomberg - partie d'une série intitulée The Two Walls qui a remporté le prix World Press Photo Long-Term Project.Alejandro Cegarra/The New York Times/Bloomberg/World Press Photo via AP

Le photographe Alejandro Cegarra, originaire du Venezuela et ayant émigré au Mexique en 2017, a remporté le prix du projet à long terme pour "The Two Walls" (Les deux murs), publié par le New York Times et Bloomberg.

Le projet de Cegarra, lancé en 2018, examine un changement dans les politiques d'immigration du Mexique, qui sont passées d'une ouverture historique à l'application de règles strictes à sa frontière sud.

Le jury a déclaré que le point de vue de la photographe en tant que migrante lui donnait une perspective "sensible" et centrée sur l'humain, selon un communiqué de presse.

Julia Kochetova - partie d'une série intitulée War is Personal qui a remporté le World Press Photo Open Format Award
Julia Kochetova - partie d'une série intitulée War is Personal qui a remporté le World Press Photo Open Format AwardJulia Kochetova/Der Spiegel/World Press Photo via AP

Julia Kochetova, d'Ukraine, a remporté le prix du format ouvert pour "War Is Personal" (La guerre, c'est personnel).

Le projet s'est démarqué de la couverture du conflit en cours en offrant un regard personnel sur les dures réalités de la guerre. Sur un site web dédié, elle a fusionné le photojournalisme traditionnel avec un style documentaire de type journal intime, en incorporant des photographies, de la poésie, des clips audio et de la musique.

Renata Brito et Felipe Dana de l'Associated Press ont remporté le prix World Press Photo Africa Regional Winner dans la catégorie Open Format.
Renata Brito et Felipe Dana de l'Associated Press ont remporté le prix World Press Photo Africa Regional Winner dans la catégorie Open Format.AP Photo/Felipe Dana

L'Associated Press a remporté le prix Open Format dans la catégorie Afrique régionale avec le reportage multimédia "Adrift" (À la dérive), créé par les journalistes Renata Brito et Felipe Dana.

Le reportage enquête sur le sort de migrants d'Afrique de l'Ouest qui ont tenté de rejoindre l'Europe par une route atlantique périlleuse, mais qui ont fini sur un bateau fantôme découvert au large de Tobago.

PUBLICITÉ
Afghanistan on the Edge par Ebrahim Noroozi, Associated Press, a remporté la catégorie World Press Photo Asia Series.
Afghanistan on the Edge par Ebrahim Noroozi, Associated Press, a remporté la catégorie World Press Photo Asia Series.AP Photo/Ebrahim Noroozi

Ebrahim Noroozi, de l'Associated Press, a remporté le prix Asia Stories pour sa série "Afghanistan on the Edge" (L'Afghanistan au bord de l'abîme), qui documente le pays depuis la prise de pouvoir par les talibans en août 2021.

World Press Photo est une organisation indépendante à but non lucratif basée aux Pays-Bas, fondée en 1955.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gaza : des corps exhumés dans la cour de l'hôpital Nasser de Khan Younès

Gaza : des frappes israéliennes sur Rafah font 22 morts dont 18 enfants

Découvrez la crème de la crème : le concours des Sony World Photography Awards 2024