Santé des océans : même les zones protégées subissent des menaces

En partenariat avec The European Commission
Santé des océans : même les zones protégées subissent des menaces
Tous droits réservés euronews
Par Denis Loctier
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Biologiste marin, Josep Lloret alerte sur la préservation des aires marines protégées qui selon lui, sont menacées elles aussi, y compris par l'économie bleue, comme au Cap de Creus en Catalogne où l'on envisage d'installer de grands parcs éoliens offshore.

Les aires marines protégées (AMP) sont essentielles à la préservation de la santé de nos océans. Malheureusement, même les AMP font fréquemment face à des menaces qui mettent en danger le bien-être marin et humain.

Pour en savoir plus, nous avons interrogé en Catalogne, au sein du parc naturel du Cap de Creus, le biologiste marin Josep Lloret, un pionnier du domaine de recherche "Océans et Santé humaine" et responsable du projet BIOPAÍS, financé par l'Union européenne.

Le chercheur évalue les incidences écologiques et sociales des grands parcs éoliens offshore flottants, y compris les propositions controversées de construction de ces installations dans certaines zones protégées de la Méditerranée espagnole.

L'impact négatif de la navigation de plaisance et de croisière

"Il existe encore des parcs naturels et des réserves marines où les activités sont très intenses," fait remarquer Josep Lloret, biologiste marin de l'Université de Girone. "Y compris au niveau local, cela met en danger la santé des océans que nous voulons protéger : c'est le cas de la navigation de plaisance excessive qui entraîne une pollution de l'air et des problèmes de santé," explique-t-il.

"L'autre exemple, ce sont les bateaux de croisière : même s'ils ne traversent pas de zones protégées, ils peuvent passer très près, ce qui entraîne également une contamination importante et cela nuit à la santé des personnes et des océans," indique-t-il.

Le danger de l'industrialisation de la mer

"Il y a enfin, la possible industrialisation de la mer que l'on pourrait observer dans cette aire marine protégée du Cap de Creus où l'on envisage d'installer de grands parcs éoliens offshore avec des turbines de 250 mètres de haut - c'est presque la hauteur de la Tour Eiffel -, avec une installation à grande échelle de câbles et d'ancrages sur le fond marin," explique Josep Lloret.

"On estime que cela peut nuire à la qualité de l'environnement et des eaux et aux bienfaits que la mer nous offre en matière de santé," renchérit-il avant de conclure : "Il faut donc faire très attention à ce que l'économie bleue qui avance à toute vitesse ne finisse pas par être néfaste."

Journaliste • Denis Loctier

Partager cet article