Fraude : l'UE veut se doter une liste noire des paradis fiscaux

Fraude : l'UE veut se doter une liste noire des paradis fiscaux
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le Commissaire européen aux affaires économiques souhaite la publication de cette liste le "plus tôt possible".

PUBLICITÉ

Une réunion cruciale pour les ministres des finances de l’Union européenne ce mardi, qui sera essentiellement axée autour des Paradise papers, un vaste dossier de révélations de fraudes fiscales à l’échelle mondiale.

Un scandale dont il faut tirer des leçons, selon Pierre Moscovici, à la tête de la Commission européenne aux affaires économiques : “Ces scandales choquent l’opinion, ils montrent qu’il y a encore des entreprises ou des individus fortunés qui sont prêts à beaucoup, sinon à tout, pour éviter de payer les impôts qu’ils doivent payer, à l’image des autres citoyens. Et puis c’est aussi une bonne nouvelle parce que cela aide à la prise de conscience, notamment chez les Etats membres, qu’il faut sans arrêt progresser dans la lutte contre la fraude et l‘évasion fiscale”, a-t-il déclaré.

L’une des solutions pour lutter contre la fraude fiscale selon Pierre Moscovici, serait d’établir une liste noire des paradis fiscaux. Une mesure qui sera débattue mardi à la réunion des ministres des finances : “Un : je souhaite que cette liste soit publiée rapidement. On avait dit fin d’année 2017, honnêtement ce contexte nous oblige encore plus à aller vite. Deuxièmement, je souhaite que cette liste soit crédible. Et puis troisièmement je souhaite qu’il y ait de la fermeté. La fermeté suppose que quand il y a des manquements graves et on peut les constater il doit y avoir des sanctions appropriées”, a-t-il précisé.

L’évasion fiscale n’est que l’une des faces de la fraude : la Commission appelle également les Etats à renforcer leur lutte contre la fraude à la TVA.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

The Brief from Brussels : l’UE se penche sur sa liste noire des paradis fiscaux

Le cas d’Ilaria Salis devient une question européenne

Guerre en Ukraine : Londres et Berlin assurent de leur soutien "inébranlable" à Kyiv