EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le statut diplomatique de l’UE revue à la baisse par les USA

Le statut diplomatique de l’UE revue à la baisse par les USA
Tous droits réservés 
Par Joanna Gill
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’UE et les USA commencent de nouvelles négociations commerciales par une polémique diplomatique.

PUBLICITÉ

L'UE est stupéfaite ! Les Etats-Unis ont dégradé le statut diplomatique de la délégation européenne. La décision semble avoir été prise et appliquée l'année dernière. L'Union était considérée par Washington comme un Etat à part entière, elle est désormais dégradée au rang d'organisation internationale. Pour le moment la Commission européenne n'a pas d'explication. 

"Ce que je peux dire à ce stade c'est que nous comprenons qu'il y a eu des changements récemment dans la liste diplomatique mise en place par le protocole américain. Nous discutons avec l'administration américaine pour voir les implications possibles pour notre représentation à Washington", se cantonne à dire la porte-parole de l’institution, Maja Kocijanicic.

Cette décision risque de tendre plus encore les relations transatlantiques. La Commissaire européenne en charge du Commerce entame d'ailleurs ce mercredi de nouvelles discussions avec les Etats-Unis. Cecilia Malmström doit rencontrer son homologue américain Robert Lighthizer sur fond de tensions commerciales entre les deux partenaires. 

Washington doit publier un rapport sur l'industrie automobile et s'assurer que les constructeurs étrangers ne représentent pas une menace pour la sécurité américaine, comme le suggère le président américain, Donald Trump. Faute de quoi, les Etats-Unis pourraient alors décider d'appliquer des taxes supplémentaires sur les véhicules européens, après avoir déjà agi de la sorte sur l'acier et l'aluminium. En juillet dernier le dirigeant américain et le président de la Commission européenne avaient déclaré vouloir éviter tout affrontement commercial et harmoniser les réglementations des deux côtés de l’Atlantique.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Une situation difficile" pour l’UE

Commerce : l'UE se met d'accord pour taxer des produits américains

Commerce transatlantique : l'Union européenne riposte