Des eurodéputés se prononcent pour une levée de l'immunité de Carles Puigdemont

Des eurodéputés se prononcent pour une levée de l'immunité de Carles Puigdemont
Tous droits réservés Olivier Matthys/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Olivier Matthys/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Romain Mazenod
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La commission du Parlement européen sur les affaires judiciaires s'est prononcée en ce sens. L'eurodéputé et ancien président de la Généralité de Catalogne est mis en cause notamment pour la proclamation unilatérale de l'indépendance de la province en 2017.

PUBLICITÉ

Il faut lever l'immunité parlementaire des députés catalans indépendantistes Carles Puigdemont, Carla Ponsati et Antoni Comin. C'est l'avis de la commission du Parlement européen sur les affaires judiciaires. Cet organe estime que ces trois personnalités ont des comptes à rendre à la justice espagnole. En cause : leur implication dans le référendum de 2017 et la proclamation unilatérale de l'indépendance de la province. Pour Carles Puigdemont, la procédure n'est pas impartiale.

"Il y a une sur-représentation de responsables espagnols dans cette commission, déclare l'ancien président de la Généralité de Catalogne. Il y a eu des fuites gênantes pour le Parlement européen, qui ont été instrumentalisées par l'extrême-droite espagnole et par les médias de droite pour essayer de faire pression sur les eurodéputés d'autres familles politiques."

Pour Adrian Vasquez qui préside la commission du Parlement européen, celle-ci est formée à juste proportion de la représentation parlementaire qui compte 59 eurodéputés sur 705 au total. Il souligne que deux éléments ont été pris en compte pour lever l'immunité.

"Le premier, c'est que la demande d'un État-membre pour enquêter ou poursuivre un eurodéputé n'est pas fondée sur une opinion ou un vote exprimé par cet eurodéputé au Parlement, précise Adrian Vasquez Lazara, par ailleurs eurodéputé Renew Europe. Le second, c'est que le processus judiciaire, espagnol dans ce cas, est lancé avant qu'il ou elle débute son mandat d'eurodéputé."

Si une majorité d' eurodéputés vote en sa faveur, le mandat d'arrêt européen délivré par l'Espagne sera réactivé mais Carles Puigdemont et les autres eurodéputés espèrent que la Cour d'appel à Bruxelles adoptera la même position que pour l'ancien ministre catalan de la culture Lluis Puig. Son extradition avait été rejetée par la Belgique.

Journaliste • Romain Mazenod

Video editor • Romain Mazenod

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des Patriots pour l'Ukraine : les appels se multiplient pour que les pays de l'UE fournissent des systèmes de défense aérienne

Russiagate : le Parlement européen "prêt" à lever l'immunité des eurodéputés

Les pays de l'UE acceptent d'imposer de nouvelles sanctions à l'Iran pour réduire la production de drones et de missiles