Le gaz azéri, alternative au gaz russe ? Ursula Von der Leyen se déplace à Bakou ce lundi

Ursula VDL
Ursula VDL Tous droits réservés Boris Grdanoski/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Boris Grdanoski/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un accord gazier avec l'Azerbaïdjan devrait être scellé, pour réduire la dépendance européenne au gaz russe.

PUBLICITÉ

**Un accord gazier entre l'Europe et l'Azerbaïdjan devrait être signé, pour réduire la dépendance européenne au gaz russe. La présidente de la Commission européenne se rendra à Bakou ce lundi 17 juillet. **

Ursula Von der Leyen cherche des alternatives au gaz russe. La présidente de la Commission européenne arrive à Bakou ce lundi 17 juillet pour sceller l'accord gazier avec l'Azerbaïdjan. Une solution de sécurité énergétique, pour réduire la dépendance européenne au gaz russe.

Les livraisons de gaz de l'Azerbaïdjan à l'Europe devraient déjà dépasser 10 Milliards de mètres cubes cette année, contre 8 l'année dernière.

Doubler la capacité du corridor gazier

Alimenté dans le secteur azerbaïdjanais de la mer Caspienne, ce corridor est long d'environ 3500 kilomètres, peut contenir plus de 1000 milliards de mètres cubes de réserves et a été inauguré fin 2020.  Le Southern Gas Corridor est un complexe de trois gazoducs : le South Caucasus, le Trans-Anatolian,  et le Trans-Adriatic. 

L'Azerbaïdjan exporte actuellement du gaz vers la Géorgie, la Turquie et l'Europe (Italie, Grèce et Bulgarie).

Le mois dernier, le ministre azéri de l'énergie avait déclaré que le pays était prêt à doubler la capacité du corridor gazier pour approvisionner l'Europe, face à la demande croissante du vieux continent.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : la crainte d'une pénurie de gaz suscite un regain d'intérêt pour le charbon

Budapest se rapproche de Moscou pour acheter davantage de gaz

Le cas d’Ilaria Salis devient une question européenne