This content is not available in your region

Nouvelle stratégie européenne contre le cancer

Access to the comments Discussion
Par Stefan Grobe  & Euronews
euronews_icons_loading
La Commissaire européenne en charge de la Santé Stella Kyriakides
La Commissaire européenne en charge de la Santé Stella Kyriakides   -   Tous droits réservés  Kenzo Tribouillard, Pool via AP

En deux ans la pandémie de covid-19 a mis à mal la lutte contre le cancer en Europe. C'est la raison pour laquelle la Commission européenne propose une nouvelle initiative pour renforcer la prévention, la détection et les traitements. Elle recommande aux Etats membres d'augmenter le nombre de dépistages et d'ouvrir davantage les groupes cibles.

Pour l'institution il y a urgence. En 2020, six types de cancer dont le cancer du sein, du col de l'utérus et le cancer colorectal ont entraîné 51% des décès liés à la maladie dans l'Union européenne. Pour vaincre la maladie, la Commission propose d'ici 2025 le dépistage de 90 % des personnes remplissant les conditions pour ces examens.

La Commissaire européenne en charge de la Santé ajoute que l'Union est prête à engager 100 millions d’euros pour mieux dépister la maladie.

"Les programmes de dépistage sont fondamentaux pour cela, car un diagnostic précoce sauve des vies. Et nous travaillons tous ensemble pour cela. Ce sont des recommandations rassemblées à partir des dernières données scientifiques", insiste Stella Kyriakides.

Pour les patients, de meilleurs plans de dépistage et de détection se font attendre depuis longtemps car il existe des écarts importants entre les pays membres.

"C'est un objectif très important car pour le cancer du poumon il y a eu pendant longtemps de nombreuses barrières. Tous les pays ont des retards énormes pour le dépistage", souligne Francesco De Lorenzo président du European Cancer Patient Coalition.

La stratégie de la Commission veut étendre le dépistage ciblé à d'autres cancers, notamment celui de la prostate, du poumon et de l'estomac.