EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Un tourisme 4 saisons, le défi que relèvent ensemble des communes françaises et suisses

En partenariat avec The European Commission
Un tourisme 4 saisons, le défi que relèvent ensemble des communes françaises et suisses
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Aurora Velez
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans le cadre d'un projet européen, 11 communes françaises et suisses œuvrent ensemble au développement d'un tourisme 4 saisons. Manière de s'adapter au changement climatique et de mieux faire connaître leur patrimoine culturel et naturel.

Dans les Alpes, onze communes françaises et suisses développent ensemble, le tourisme 4 saisons. En dehors de l'hiver, les pratiquants de trail running et de VTT électrique se lancent à l'assaut des sommets aux Portes du Soleil, le plus grand domaine skiable transfrontalier du monde. "On passe du côté suisse et du côté français en un tour de pédale," fait remarquer Thierry Favre, codirecteur de Ride Switzerland.

Elles sont aussi huit communes françaises et trois suisses dont Champéry à participer à un projet européen appelé "Renouveau estival des Portes du Soleil" qui vise à faire découvrir le patrimoine naturel et culturel tout en fidélisant une nouvelle clientèle, et ce dans un contexte de changement climatique.

Florian Legrand s'essaie à deux nouvelles disciplines proposées entre le printemps et l'automne, en commençant par le VTT électrique pour lequel on trouve sur place, 600 km de pistes.

"Je n'ai pas du tout l'habitude du vélo électrique, c'est  un sport assez doux, on peut le faire en étant encadrés et cela permet de voir la montagne autrement que via le ski," estime-t-il. "Sur les autres saisons, cela apporte quelque chose de complémentaire, c'est très intéressant," indique-t-il.

Soutien européen

Le budget total de ce projet est d'un million et demi d'euros dont un peu plus de 600 000 financés via la politique européenne de cohésion, la France et la Suisse apportant 46,5% de l'ensemble du budget.

En saison estivale, les 12 stations du domaine sont reliées grâce la mise en service de 25 télésièges.

En plus des parcours de VTT, "Renouveau estival des portes du soleil" a permis de proposer 55 parcours de trail running transfrontaliers, visibles sur l'application du projet.

Florian teste le numéro 41 en compagnie de deux champions de la discipline, Gaël Sierre et Aurélien Bovard au Col du Saix près de La Chapelle d'Abondance.

Tous les parcours sont gratuits. La découverte du domaine hors saison de ski attire de plus en plus de monde. Le coordinateur du projet Benoît Cloirec égraine quelques chiffres. 

"Si l'on prend le VTT, aux remontées mécaniques, cette année, on a fait 1 700  000 passages," précise-t-il. "Sur les piétons, on a plus de 800  000 personnes cet été qui ont pu naviguer sur le domaine grâce aux remontées mécaniques," ajoute-t-il.

Les aléas de l'époque

Selon les professionnels de la montagne, la chaleur estivale est de plus en plus longue. À Champéry, on a atteint 29 degrés cet été. En attendant la neige, le développement d'un tourisme durable est un atout pour ceux qui ont un commerce dans les stations de ski comme le patron d'un restaurant d'altitude.

"Nous avons des années qui sont incertaines," constate Jérémie Ollivier, PDG de La Croix de Culet. "On a pu remarquer la baisse énorme de la fréquentation avec ce Covid et maintenant, on est confrontés à des problèmes énergétiques, donc je pense qu'il est important d'étendre l'offre sur toutes les saisons de l'année," affirme-t-il. Justement, les Portes du Soleil entendent bien offrir à leurs visiteurs, un bol d'air quelle que soit la saison.

Journaliste • Aurora Velez

Partager cet article

À découvrir également

Alpes suisses : l'isotherme 0 degré à 5 298 mètres, un record

Espèces invasives dans le lac de Constance : "Une catastrophe pour l'écosystème"