La Finlande est membre de l’OTAN

Le drapeau de l'OTAN flotte à côté de celui de la Finlande
Le drapeau de l'OTAN flotte à côté de celui de la Finlande Tous droits réservés Antti H'm'l'inen/Lehtikuva
Par Efi Koutsokosta
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Helsinki est devenue mardi le 31e membre de l’Alliance Atlantique. Cette adhésion renforce l’OTAN et double sa frontière avec la Russie.

PUBLICITÉ

"C'est un jour historique. Nous accueillons la Finlande en tant que nouveau membre de notre Alliance." C’est ainsi que le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a accueilli mardi à Bruxelles l’entrée du 31e membre de l’organisation de défense.

Lors d'une cérémonie, le drapeau finlandais s'est élevé aux côtés de ses désormais partenaires, 11 mois après le dépôt de sa candidature.

"Ce qui se passe à partir d'aujourd'hui, c'est que la Finlande sera couverte par les garanties de sécurité inébranlables de l'OTAN, notre article 5 qui stipule qu'une attaque contre un allié sera considérée comme une attaque contre tous. Un pour tous, tous pour un", insiste Jens Stoltenberg.

Cet élargissement multiplie ainsi par la deux la frontière entre l'OTAN et la Russie.

La Turquie a pris plus de temps que ses partenaires pour finalement valider, la semaine dernière, l'entrée d'Helsinki. En revanche, Ankara bloque toujours la candidature suédoise et accuse Stockholm d'accueillir des militants kurdes sur son territoire.

La Hongrie doit aussi donner son aval. Le gouvernement hongrois reproche à la Suède ses critiques sur la dérive contre la démocration dans le pays.

Mais le président finlandais veut rester optimiste pour l'adhésion de son voisin scandinave.

"Nous avons toujours travaillé ensemble. Nous continuons à aider la Suède autant que possible. J'ai discuté avec le Président Erdogan et je pense qu'au moins j'ai une vision très positive de la situation", assure Sauli Niinistö.

Aucune avancée pour la Suède n'est attendue avant les élections turques prévues en mai. L'OTAN espère que Stockholm sera membre à part entière pour le sommet de l'Alliance en juillet à Vilnius.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : première visite de Jens Stoltenberg à Kyiv depuis le début de l'offensive

Il y a "une normalisation de la détention" des migrants

La Belgique enquête sur un réseau d'influence russe soupçonné d'avoir payé des députés européens