EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Dernière ligne droite pour la campagne des élections européennes en France

Jordan Bardella et Marine le Pen le 2 juin à Paris
Jordan Bardella et Marine le Pen le 2 juin à Paris Tous droits réservés Thomas Padilla/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Thomas Padilla/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Jean-Philippe LiabotSophia Khatsenkova
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En tête des sondages, le RN devance Renaissance et le parti PS-Place Publique qui va tenter de le dépasser.

PUBLICITÉ

Les candidats ont redoublé d'efforts ce weekend, cherchant à convaincre les électeurs indécis et surtout les plus jeunes tentés par l'abstention.

Jordan Bardella, le candidat du Rassemblement national, en tête des sondages avec plus de 32 % des intentions de vote, a tenu une réunion publique à Paris devant environ 5000 personnes.

Il a appelé les électeurs à voter contre Renaissance, le parti du président français Emmanuel Macron.

"Dimanche prochain, s'abstenir, c'est voter Macron. Dimanche prochain, se disperser sur d'autres listes, c'est renforcer Macron," a-t-il affirmé.

Gabriel Attal et Valerie Hayer le 28 mai
Gabriel Attal et Valerie Hayer le 28 maiThomas Padilla/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.

Gabriel Attal est venu soutenir la campagne de Valérie Hayer

Le Premier ministre Gabriel Attal est une nouvelle fois entré dans l'arène, à la rescousse de la candidate Renaissance Valérie Hayer, actuellement en difficulté dans les sondages, avec 15 points de retard sur le Rassemblement National.

Il a appelé les électeurs à lutter contre les dangers d'une montée de l'extrême droite.

"L'Europe pourrait mourir parce que l'extrême droite gagne du terrain sur tout le continent. L'Europe mourra si nous ne faisons rien, si nous restons à la maison comme des spectateurs passifs,“ a-t-il prévenu.

À gauche, on essaye de motiver les jeunes

Les appels à la mobilisation se sont également multipliés.

Au coude à coude avec le parti Renaissance dans les sondages, le candidat PS-Place Publique, Raphaël Glucksmann, a promis d'être «la grande et belle surprise » de ces élections. Il a appelé les jeunes et les abstentionnistes à soutenir sa campagne.

"Je lance un appel aux jeunesses françaises : je regarde les sondages, et je vois le risque de l'abstention. Ne laissez personne décider de votre avenir à votre place," a-t-il souligné.

Le candidat PS-Place Publique Raphaël Glucksmann en meeting
Le candidat PS-Place Publique Raphaël Glucksmann en meetingMichel Euler/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.

Même appel du pied à une jeunesse tentée par l'abstention de la part de la candidate de La France Insoumise, Manon Aubry . Elle était ce week-end à Toulouse devant 3000 personnes.

"C'est à eux que nous faisons appel aujourd'hui. Cette jeunesse pleine d'espoir, mais aussi pleine d'inquiétudes. Cette jeunesse qui se mobilise pour le climat, pour Gaza, pour ses droits." a-t-elle déclaré.

Manon Aubry candidate LFI, le 25 mai 2024
Manon Aubry candidate LFI, le 25 mai 2024Aurelien Morissard/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.

La candidate des Verts, Marie Toussaint, a également tenu un meeting près de Paris ce dimanche, alors que la campagne de l'eurodéputé glisse dangereusement sous le seuil des 5 % d'intentions de vote nécessaires pour envoyer des élus au Parlement.

"Amis Verts, grandissez, multipliez-vous et forcez les portes du destin électoral. Grâce à vous, nous allons réussir " a-t-elle déclaré à ses supporters.

Marie Toussaint, candidate des Verts aux élections européennes en avril 2024
Marie Toussaint, candidate des Verts aux élections européennes en avril 2024Jean-Francois Badias/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

La campagne officielle prendra fin ce vendredi.

Le 9 juin, près de 50 millions d'électeurs français choisiront les 81 députés qui les représenteront au Parlement européen.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'UE donne son feu vert à un plan historique de restauration de la nature

Qui dominera les plus grands blocs au Parlement européen ?

Le sommet du G7 en Italie : un succès pour Giorgia Meloni ?