This content is not available in your region

Oran clôt ses Jeux Méditerranéens dans un tourbillon de performances et de ferveur

Par Cinzia Rizzi
euronews_icons_loading
Focus
Focus   -   Tous droits réservés  euronews

Douze jours de sport, de compétition et de célébration. Les 19èmes Jeux Méditerranéens se sont achevés à Oran en Algérie, ce 6 juillet. Quelque 3 400 athlètes portant les couleurs de 26 pays de trois continents (Afrique, Asie et Europe) se sont affrontés dans 24 disciplines sportives, de l'athlétisme à la natation en passant par le football, le judo et la gymnastique.

L'Italie en tête des nations devant la Turquie

L'Italie est la délégation qui quitte Oran avec le plus riche butin. Ses représentants ont amassé 48 médailles d'or, 50 d'argent et 61 de bronze, leur permettant d'occuper la tête du classement pour la cinquième édition consécutive. C'est en natation que les athlètes italiens ont particulièrement brillé avec 34 breloques décrochées.

Un succès d'équipe, mais aussi individuel, notamment grâce au nageur Matteo Rivolta, vainqueur du 100 mètres papillon - en signant un record à cette occasion avec un temps de 51.66 - , mais aussi vainqueur dans le relais 4x100 mètres 4 nages.

"J'ai traversé une période assez difficile ces derniers mois, donc je suis heureux de mon résultat d'aujourd'hui et je suis assez confiant pour mon avenir," nous confie Matteo Rivolta.

euronews
L'Italien Matteo Rivolta, vainqueur du 100 mètres papillon en un temps record de 51.66euronews

De son côté, la Turquie a frôlé la première place des nations participantes en remportant à peine 3 médailles d'or de moins que l'Italie (pour un total de 108 podiums). Elle s'est illustrée en particulier dans la lutte, l'athlétisme et la natation.

L'Algérie bat son record de médailles

Mais c'est un exploit d'une autre dimension qu'ont réalisé les athlètes algériens chez eux. Jamais ils n'avaient obtenu autant de médailles lors de ces Jeux méditerranéens : 53 dont 20 en or, 17 en argent et 16 en bronze. Une meilleure performance que lors de l'édition qui s'était déroulée en Tunisie il y a 21 ans. Pour un seul titre, ils ont manqué la dernière marche du podium prise par la France.

Les 5 médailles d'or qu'ils ont récoltées tant en boxe qu'en athlétisme sont remarquables tandis que les coureurs Djamel Sedjati et Yacine Hethat ont remporté un doublé or-argent historique dans le 800m.

Parmi les titrés algériens, figure aussi le jeune judoka oranais Messaoud Redouane Dris qui a triomphé dans la catégorie des moins de 73kg.

"C'était un grand honneur pour moi, j'ai obtenu une médaille d'or, c'était une grande joie," nous indique le champion d'Afrique 2022 et porte-drapeau algérien. "Le public est venu me soutenir et m'encourager, même mes parents étaient présents pour l'occasion !" souligne-t-il.

euronews
Le judoka algérien Messaoud Redouane Dris remporte l'or dans les moins de 73 kgeuronews

Un public enthousiaste et chaleureux

Mais le grand participant de ces Jeux, c'est bien le public qui a donné aux athlètes locaux, la force nécessaire pour pouvoir briller. Les spectateurs présents lors des compétitions ont encouragé avec ferveur, leurs compatriotes en compétition, mais également tous les athlètes. 

"Tout est magnifique, les Oranais ont un grand cœur, ce n'est pas pour rien qu'on a dit "Oran dans le cœur," lance une spectatrice venue d'Alger.

Une jeune femme dans les tribunes ajoute : "Quand on dit Jeux Méditerranéens, on dit Oran et Oran, c'est la générosité, la Méditerranée, une belle atmosphère, une belle solidarité entre les peuples et un très grand respect pour les étrangers."

La deuxième ville d'Algérie sort de cette manifestation enrichie en infrastructures sportives, en expérience dans l'organisation d'événements de grande envergure, mais aussi en notoriété auprès des pays du bassin méditerranéen selon le président du comité organisateur de "Oran 2022".

"Ces Jeux vont ouvrir pour Oran, une nouvelle page, tant sur le plan sportif que touristique," estime Mohamed Aziz Derouaz, "parce qu'énormément de participants souhaitent maintenant revenir à Oran, en tant que touristes et non plus en tant que sportifs."

Passage de relais

La 19ème édition de ces Jeux s'est achevée comme elle avait débuté par une magnifique cérémonie dans le stade olympique.

Dans les gradins, 40 000 personnes de tout âge ont assisté au spectacle : de la musique, de la danse, des feux d'artifice et de la liesse. Les 26 délégations ont défilé une dernière fois, sur la piste d'athlétisme, avant un passage de relais officiel entre les organisateurs oranais et les représentants de la ville de Tarante située dans le sud de l'Italie qui accueillera la 20ème édition des Jeux Méditerranéens en 2026.

Journaliste • Cinzia Rizzi