EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
Des débris sont suspendus à un immeuble résidentiel fortement endommagé lors d'un bombardement russe à Bakhmut, dans l'est de l'Ukraine, dans l'est de l'Ukraine
Mis à jour:

Vidéo. "On se battra aussi longtemps qu'il le faudra" dans "la forteresse" de Bakhmout, dit Zelensky

Les troupes russes coupent peu à peu les accès routiers de Bakhmout. Pourtant, plus de 5000 civils s’accrochent à leur ville au risque d’y mourir. L’armée ukrainienne se défend avec l’énergie du désespoir et au prix de pertes humaines importantes, mais la perspective d’un retrait vers des lignes de défense plus solides se précise.

Les troupes russes coupent peu à peu les accès routiers de Bakhmout. Pourtant, plus de 5000 civils s’accrochent à leur ville au risque d’y mourir. L’armée ukrainienne se défend avec l’énergie du désespoir et au prix de pertes humaines importantes, mais la perspective d’un retrait vers des lignes de défense plus solides se précise.

L'Ukraine "se battra aussi longtemps qu'il le faudra" dans "la forteresse" de Bakhmout a affirmé ce vendredi le Président Volodymyr Zelensky. Il a ajouté avoir besoin de livraisons plus rapides d'armes de longue portée pour reprendre la partie du Donbass sous occupation russe.

"Si les livraisons d'armes sont accélérées, notamment des armes de longue portée, non seulement nous n'allons pas nous replier de Bakhmout, nous allons commencer à désoccuper le Donbass", a t'il ajouté lors d'une conférence de presse. 

La ville est devenue un enjeu symbolique de la tentative russe de relancer son offensive. C’est la milice Wagner qui est à l’œuvre, depuis des mois, pour arracher ce trophée coûte que coûte. Elle envoie en première ligne ses nouvelles recrues, souvent des criminels condamnés, qui ont reçu une promesse de libération contre quelques mois dans cet enfer.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dernières vidéos

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ