Meryl Streep, au centre, tient la Palme d'Or honorifique, aux côtés de Juliette Binoche, membre du jury, à gauche, lors de la cérémonie d'ouverture du 77e Festival de Cannes

Vidéo. Meryl Streep et Messi : le Festival de Cannes est ouvert!

Meryl Streep a foulé le tapis rouge du Festival de Cannes mardi, avant la cérémonie d'ouverture au cours de laquelle elle a reçu une Palme d'or honorifique.

Meryl Streep a foulé le tapis rouge du Festival de Cannes mardi, avant la cérémonie d'ouverture au cours de laquelle elle a reçu une Palme d'or honorifique.

Le jury de Greta Gerwig, composé de Lily Gladstone, Eva Green et Omar Sy, a posé pour les photographes sur les célèbres marches du Palais des festivals.

Messi, le chien de l'Anatomie d'une chute, film primé à Cannes l'année dernière, a également fait des tours avant l'arrivée des stars.

La 77e édition du festival, potentiellement explosive, s'est ouverte sur la comédie française "Le Deuxième Acte", avec Léa Seydoux, Vincent Lindon, Louis Garrel et Raphaël Quenard.

L'histoire du scénariste et réalisateur Quentin Dupieux se déroule dans un restaurant isolé, où Florence (Seydoux) est impatiente de présenter l'homme qu'elle aime, David, à son père. Mais l'objet de son désir espère détourner son attention vers son ami, Willy.

Présenté en première mondiale hors compétition, "Le Deuxième Acte" donne le coup d'envoi d'un festival qui, dans les jours à venir, accueillera également "Furiosa : A Mad Max Saga" de George Miller, "Megalopolis" de Francis Ford Coppola, qui s'est autofinancé, ainsi que les nouveaux films attendus de Paolo Sorrentino, Yorgos Lanthimos, Andrea Arnold et Kevin Costner.

Parmi les 22 films en compétition pour la Palme d'Or, on trouve des œuvres de David Cronenberg, Sean Baker, Paul Schrader, Jia Zhng-Ke, Jacques Audiard, Michel Hazanavicius et Emanuel Parvu, ainsi que "The Apprentice" d'Ali Abbasi, avec Sebastian Stan dans le rôle d'un jeune Donald Trump.

Mais une grande partie du drame entourant le Festival de Cannes de cette année s'est déroulée hors écran.

Après que l'actrice française Judith Godrèche a accusé, au début de l'année, deux réalisateurs de l'avoir violée et abusée sexuellement lorsqu'elle était adolescente, l'industrie cinématographique française s'est trouvée confrontée à ce qui est sans doute son moment le plus marquant de l'histoire de #MeToo. Mercredi, Mme Godrèche présentera son court métrage "Moi Aussi".

Les employés des festivals, lassés des contrats à court terme qui ne leur permettent pas de bénéficier des allocations de chômage entre les festivals, ont menacé de se mettre en grève.

Lundi, le cinéaste iranien Mohammed Rasoulof, dont le film "La graine de la figue sacrée" sera présenté la semaine prochaine en compétition à Cannes, a déclaré qu'il avait fui l'Iran après avoir été condamné à huit ans de prison et à la flagellation. Le film est censé être une description critique du régime iranien.

Mais beaucoup se concentreront sur les stars qui défileront sur le tapis de Cannes. Parmi elles, Emma Stone, Anya Taylor-Joy, Demi Moore, Selena Gomez, Nicolas Cage et Barry Keoghan. Lors de la cérémonie de clôture, le 25 mai, George Lucas recevra une Palme d'or honorifique.

Le film "Le Deuxième Acte" est également sorti dans les salles de cinéma françaises mardi.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dernières vidéos

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ