EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Amende pour avoir manqué l’urinoir en Chine

Amende pour avoir manqué l’urinoir en Chine
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
PUBLICITÉ

En Chine, on sanctionne désormais les hommes qui manquent de précision face aux toilettes publiques.

Le règlement, édité comme suit : « une utilisation inconvenante des toilettes publiques sera punie d’une amende de 100 yuans (12 euros) par les autorités », est applicable dans la métropole de Shenzhen située dans le sud du pays.
Un fonctionnaire aurait indiqué à l’AFP que ces sanctions débuteront dès le mois prochain.

Les conditions d’applications

Le projet de règlement reste vague. En effet, il ne stipule pas encore quelle quantité d’urine entraînera la sanction pécuniaire, ni même qui constatera l’infraction au règlement. Tant de questions laissées pour le moment en suspens par le projet de règlement municipal.

Railleries sur la toile : une armée d’inspecteurs de latrines

Cette annonce n’a pas manqué de créer une vague de moqueries sur les microblogs comme Weibo. Les internautes se sont notamment moqués des nouvelles vocations qui naîtront grâce à cette annonce. “Nombre de nouveaux postes vont être créés dans la fonction publique. Il y aura un surveillant derrière chaque personne se soulageant, pour vérifier si elle vise juste”, a ironisé un utilisateur de Weibo.
Plus sérieusement, le juriste Shu Li a commenté l’annonce dans un quotidien pékinois le “Jinghua Shibao” en s’interrogeant sur la pertinence du règlement. Il a déclaré que « la loi devrait continuer de faire preuve de la retenue la plus élémentaire en abordant les aspects intimes de la vie des gens ».

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sous l'égide de Pékin, les factions palestiniennes signent un accord politique d'unité nationale

La Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints

Vladimir Poutine salue le chiffre d'affaires record des échanges commerciaux entre la Russie et la Chine