A Madrid, sors ta poubelle... à la banque

A Madrid, sors ta poubelle... à la banque
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
PUBLICITÉ

En Espagne, tous les moyens semblent bons pour exprimer son ras-le-bol face à la crise économique dont les principaux responsables, pour les Indignés et les autres, sont les banques et les hommes politiques. Ainsi, pour soutenir la grève des éboueurs qui frappe la capitale depuis mardi dernier, plusieurs groupes de militants ont appelé à laisser des sacs poubelles aux portes des agences de banques.

Bien sur, temps moderne oblige, les gens postent ensuite les images de leurs actions sur les réseaux sociaux avec le mot-dièse #TuBasuraAlBanco (ta poubelle à la banque) :

“Bankia débordé d’actifs toxiques” s’amuse cette organisation de défense des affectés par les prêts hypothécaires .

Bankia se desborda de 'activos tóxicos' #TuBasuraAlBanco La foto pic.twitter.com/xrE14QYAg1

— PAH Corredor Henares (@PAHCorredordelH) November 5, 2013

La plaisanterie sur les actifs toxiques connaît un succès notable et est aussi reprise par Asamblea de Lavapies, une des associations issues des manifestations du 15 mai 2011.

#TuBasuraAlBanco Vecins, colaborems llevand nuestros "activos toxicos" Enviado por WhatsApp pic.twitter.com/rM7BDBpjhi

— Asamblea Lavapiés (@BarrioLavapies) November 5, 2013

Une photo d’une moindre qualité mais avec un message internationale pour cet autre utilisateur :

RT @enough14: @SauloCorona: #Madrid "Take your trash to the bank" in support of #StreetSweepers#TuBasuraAlBancopic.twitter.com/QtmnOWFFOr

— Casey Aldridge (@CaseyJAldridge) November 5, 2013

Sur Facebook il existe déjà une page dédiée à ce mouvement :

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)0; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = “//connect.facebook.net/en_US/all.js#xfbml=1”; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));Post by TuBasuraAlBanco.

Cette image, qui invite tout le monde à suivre l’exemple, se répand comme une traîné de poudre sur les réseaux sociaux.

Le mot d’ordre “ta poubelle à la banque” avait déjà été mis en pratique en novembre de l’année dernière, mais l’opération a été ravivée par la grève des éboueurs madrilènes. Depuis le début de cette grève indéfinie, cinq personnes ont été détenues à la suite de plusieurs incidents.

Les employés du service de nettoyage de la capitale espagnole exigent le retrait des plans de licenciement approuvés par les entreprises qui gèrent les déchets.

Ces entreprises privées ont vu leur charge de travail diminuées suite aux coupes budgétaires mises en place par la mairie de la ville, fortement endettée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Toute la colère de l'Espagne sur les billets de banque

Espagne : au moins quatre morts et plusieurs blessés après l'incendie d'un immeuble à Valence

Espagne : les agriculteurs ont manifesté dans la capitale contre les politiques de l'UE