Grèce : un nouveau président pour Noël

Grèce : un nouveau président pour Noël
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

C’est le pari de la coalition au pouvoir en Grèce qui a décidé d’avancer de deux mois l‘élection présidentielle. Prévue le 15 février prochain, elle

PUBLICITÉ

C’est le pari de la coalition au pouvoir en Grèce qui a décidé d’avancer de deux mois l‘élection présidentielle. Prévue le 15 février prochain, elle aura lieu à partir du 17 décembre. C’est le parlement qui élit le chef de l’Etat en Grèce et jusqu‘à trois tours de scrutin peuvent avoir lieu.

Stavros Dimas, ancien commissaire européen et grande figure de la politique grecque, est le candidat de la coalition gouvernementale.

Si aucune majorité n’est trouvée à l’issue des trois tours, des législatives anticipées devront être convoquées. C’est ce que souhaitent beaucoup de Grecs, qui se disent asphyxiés par la crise économique.

Réactions ce matin devant le parlement à Athènes :
“C’est clair que ça va nous conduire à des élections nationales, et ce gouvernement doit partir parce qu’on ne peut plus le supporter. Il ne fait que des embrouilles”.

“C’est inacceptable pour un gouvernement de gouverner ainsi et de faire passer des lois dont les conséquences nous font souffrir. Je veux des élections, des élections demain”.

Selon le parti d’opposition de gauche Syriza, la décision d’avancer la présidentielle a été prise en accord avec l’Union européenne et constitue une tentative désespérée de masquer de nouvelles mesures d’austérité.

Le plan d’aide européen de 240 milliards d’euros, en vigueur depuis 2010, a été prolongé de deux mois lundi soir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grèce : le chômage augmente, les salaires restent bas

Énergies renouvelables : un vent nouveau souffle sur le secteur éolien en Grèce

Grèce : le nombre de migrants a plus que doublé en un an