DERNIERE MINUTE

Istanbul: L'attentat-suicide revendiqué par un mouvement d'extrême-gauche

Istanbul: L'attentat-suicide revendiqué par un mouvement d'extrême-gauche
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Turquie, le Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C) a revendiqué ce mercredi l’attentat-suicide commis la veille à Istanbul. Ce groupe clandestin d’extrême-gauche l’a fait savoir dans un communiqué sur son site internet. L’organisation dit que l’attentat d’hier visait le régime actuellement au pouvoir coupable, à ses yeux, de la mort d’un jeune manifestant lors du soulèvement populaire en 2013.

L’attaque a été commise par une femme. Elle est entrée dans un commissariat de police dans un quartier touristique d’Istanbul. Elle a alors actionné une des bombes qu’elle transportait. Un policier a également été tué.

Le Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple est à l’origine de nombreuses attaques ces dernières années.

La semaine dernière, un militant de ce groupe a lancé deux grenades devant le palais impérial de Dolmabahçe, non loin du bureau du Premier ministre à Istanbul (voir ici). Les grenades n’ont pas explosé. L’homme a été arrêté.

Cette organisation radicale est classée sur la liste des mouvements terroristes par l’Union européenne et les Etats-Unis.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.