PUBLICITÉ

Arménie : un soldat avoue le meurtre de six personnes, colère dans la rue

Arménie : un soldat avoue le meurtre de six personnes, colère dans la rue
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Des tirs devant le consulat russe de Gumri en Arménie et un face à face tendu jeudi soir entre policiers et manifestants. Les habitants de la seconde

PUBLICITÉ

Des tirs devant le consulat russe de Gumri en Arménie et un face à face tendu jeudi soir entre policiers et manifestants. Les habitants de la seconde ville du pays réclament justice. Lundi, une famille de six personnes a été abattue. Un déserteur de l’armée russe a avoué le crime.

Colère aussi à Erevan, la capitale pour exiger que le meurtrier présumé soit jugé en Arménie. Mais selon le parquet arménien, le soldat, en sa qualité de citoyen russe, ne peut être jugé par les lois arméniennes étant donné que sa base se trouve sous la juridiction de la Russie. Le procureur a tenté de calmer les esprits en promettant que l’homme serait jugé par les autorités militaires russes en Arménie.

Un peu plus tôt, des milliers d’Arméniens, venus de tout le pays ont assisté aux obsèques de la famille. Une enfant de deux ans figure parmi les victimes. Seul rescapé, un bébé grièvement blessé.
Le ministre russe de la Défense a présenté ses condoléances aux proches des victimes. Il promet la plus grande sévérité pour l’auteur du crime.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Arménie : un activiste russe appelle à voter contre Vladimir poutine

Purges dans l'armée russe continuent, le chef d'état-major adjoint détenu

Les pays baltes inquiets après l'annonce de la Russie de "réviser" ses frontières