Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le dernier Charlie Hebdo entraîne menaces et condamnations

Le dernier Charlie Hebdo entraîne menaces et condamnations
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Belgique, les kiosquiers ont distribué dès ce jeudi le dernier numéro de Charlie Hedbo, mais certains ont reçu des menaces de représailles s’ils distribuaient l’hebdomadaire satirique. Ce libraire ne s’est pas laissé intimider, au grand plaisir des lecteurs, nombreux ce matin à s’arracher le journal. “On va faire comme d’habitude, on va ouvrir comme d’habitude et on va vendre comme d’habitude, explique Julien. On a eu énormément de réservations, donc on a refusé d’en mettre de côté parce que d’habitude, on a trois numéros par semaine et là, on a au moins cent demandes, donc on a dit non à tout le monde.”

Des libraires de Bruxelles et d’Anvers ont reçu des lettres de menaces faisant état d’explosions ou d’incendies. La justice belge a ouvert une enquête

À Istanbul, la publication de caricatures de Charlie Hebdo par un quotidien d’opposition a provoqué la colère de ces manifestants. La justice turque a même ordonné le blocage de toutes les pages web reproduisant le dessin du prophète Mahomet. ‘‘Le prophète est sacré, dit cette manifestante. L’islam glorifie tous les prophètes de toutes les religions. Ces caricatures sont une insulte, une provocation. Et cela dure depuis des années.’‘

Enfin au Pakistan, les parlementaires ont condamné à l’unanimité la une du dernier Charlie Hebdo, jugée ‘‘blasphématoire’‘. Ils ont défilé sur l’avenue de la Constitution à Islamabad, où siège notamment l’ambassade de France.