PUBLICITÉ

Ukraine: jusque-là épargnée, Marioupol touchée par la violence

Ukraine: jusque-là épargnée, Marioupol touchée par la violence
Tous droits réservés 
Par Olivier Peguy avec AGENCES
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Au moins 30 morts dans des bombardements à Marioupol.Les séparatistes pro-russes annoncent avoir lancé une offensive contre ce port, dernière grande ville de l'est encore sous le contrôle de Kiev.

PUBLICITÉ

Un acte “aveugle et honteux”, c’est ainsi que l’Organisation pour la Sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a qualifié le bombardement de Marioupol ce samedi (voir communiqué, en anglais ici).

Le bilan est lourd : au moins 30 morts, tous des civils, et plusieurs dizaines de blessés.

Cela s’est passé dans la matinée. C’est un des faubourgs de cette ville portuaire qui a été visé par ces bombardements au lance-roquettes. Des maisons et des voitures ont été détruites. Un marché a également été touché.

Personne n’a revendiqué ces bombardements, mais les observateurs de l’OSCE affirment que les tirs provenaient de deux positions contrôlées par les séparatistes pro-russes.

Depuis Donetsk où il se trouve, le chef des séparatistes a d’ailleurs annoncé avoir lancé une offensive contre Marioupol.

Elle est la dernière grande ville de l’est encore sous le contrôle de Kiev. Jusque-là, elle avait été épargnée par les violences.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Bombardement de Marioupol : Kiev, en deuil, en appelle à l'ONU

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens