PUBLICITÉ

Yémen : Washington, Paris et Londres ferment leurs ambassades

Yémen : Washington, Paris et Londres ferment leurs ambassades
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec Avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Washington, Paris et Londres annoncent la fermeture provisoire de leurs ambassades au Yémen. Face à la détérioration des conditions de sécurité, les

PUBLICITÉ

Washington, Paris et Londres annoncent la fermeture provisoire de leurs ambassades au Yémen. Face à la détérioration des conditions de sécurité, les trois pays vont évacuer leurs personnels diplomatiques. La France et la Grande-Bretagne appellent leurs ressortissants à quitter le pays dans les plus brefs délais.

Cette décision intervient alors que la puissante milice chiite des Houthis tente d’asseoir son pouvoir à Sanaa. Ce mercredi, les Houthis ont tiré en l’air dans la capitale pour disperser une manifestation de leurs opposants. Ces derniers célébraient le quatrième anniversaire du soulèvement qui a abouti, en 2012, à la démission du président Saleh.

Les Houthis sont entrés en septembre à Sanaa, où ils se sont emparés du pouvoir en janvier. Vendredi, ils ont annoncé la dissolution du parlement et l’installation de nouvelles instances dirigeantes. Dans le même temps, ils poursuivent leur conquête du pays à majorité sunnite. Ce mardi, ils ont pris la ville stratégique de Baïda au centre, faisant sauter un verrou vers le Sud, qui leur reste hostile.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les rebelles Houthis tirent de nouveaux missiles balistiques en mer Rouge, un pétrolier endommagé

Une attaque des Houthis contre un navire marchand dans le Golfe d'Aden a fait 3 morts et 4 blessés

Nouveaux raids américano-britanniques au Yémen contre les rebelles houthis