Nucléaire iranien : l'UE veut croire à un accord malgré les doutes de Washington

Nucléaire iranien : l'UE veut croire à un accord malgré les doutes de Washington
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, Reuters, EFE
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les Européens se disent déterminés à arracher un accord sur le nucléaire iranien avant la date butoir du 31 mars, malgré les doutes de la délégation

PUBLICITÉ

Les Européens se disent déterminés à arracher un accord sur le nucléaire iranien avant la date butoir du 31 mars, malgré les doutes de la délégation américaines. Les chefs des diplomaties française, allemande et britannique, membres du groupe 5 + 1, se sont entretenus hier avec leur homologue iranien avant une reprise aujourd’hui des négociations bilatérales entre Téhéran et Washington, aujourd’hui à Lausanne.

La chef de la diplomatie de l’Union européenne était également présente. “Nous avons évoqué les différends qui perdurent, et la façon de la dépasser. [La délégation iranienne] retourne en Suisse et les négociations se poursuivent également à un niveau technique avec les directeurs politiques ce mercredi et les jours suivants”.

L’Occident veut s’assurer que le programme nucléaire iranien est civil, pas militaire. Téhéran accepte d‘être contrôlé, mais exige la levée immédiate de toutes les sanctions qui pèsent sur son économie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le lac Léman menacé par des températures élevées

La Suisse aussi va augmenter le budget de sa défense

Après le président Zelensky, plusieurs dirigeants européens sont attendus à Davos