PUBLICITÉ

Deux assassinats politiques en Ukraine en moins de 24h

Deux assassinats politiques en Ukraine en moins de 24h
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Oles Buzina, journaliste pro-russe, a été assassiné devant chez lui à Kiev par deux hommes armés ce jeudi. Il était connu pour ses positions

PUBLICITÉ

Oles Buzina, journaliste pro-russe, a été assassiné devant chez lui à Kiev par deux hommes armés ce jeudi.

Il était connu pour ses positions anti-Maïdan, le mouvement populaire qui a renversé l’ex-président Viktor Ianoukovitch en février 2014.

Mercredi soir, c’est Oleh Kalachnikov, ancien membre du Parti des Régions, pro-russe, qui a été retrouvé mort par balles dans son immeuble.

“Les deux meurtres sont très similaires, a déclaré un conseiller au ministère de l’Intérieur ukrainien. Dans les deux cas les assassins attendaient à l’entrée du domicile, ils n’ont pas hésité une seconde et tout était planifié. Certains pensent que les services secrets russes sont impliqués et ont voulu montrer qu’ici, en Ukraine, on abat des citoyens pro-russes”.

En Russie, Vladimir Poutine lui-même n’a pas tardé à réagir, rappelant que dans son pays, dans l’affaire de l’assassinat de l’opposant au Kremlin Boris Nemtsov, les meurtriers avaient, eux, été arrêtés :

“En Ukraine, qui prétend être un Etat démocratique, et qui veut faire partie d’une Europe démocratique, ça ne se passe pas comme ça. Où sont les meurtriers de ces gens ? On ne sait pas qui sont les exécutants ni les commanditaires, et en Europe, ou en Amérique, on préfère ne pas le remarquer”.

Les deux assassinats de cette semaine interviennent après la mort en février et mars de pas moins de quatre autres personnalités politiques proches du Kremlin, dans des circonstances qui ont poussé les autorités à qualifier ces décès de suicides.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Washington accuse la Russie d'utiliser des armes chimiques en Ukraine

Guerre Russie-Ukraine : le président finlandais signe en Ukraine un accord de sécurité

Où la Russie pourrait-elle lancer une offensive ?