EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ukraine : le vide juridique règne dans les régions séparatistes

Ukraine : le vide juridique règne dans les régions séparatistes
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec APTN
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Un homme attaché à un panneau de signalisation routière… Cette image surprenante, tournée près de Donetsk, témoigne du chaos institutionnel qui règne

PUBLICITÉ

Un homme attaché à un panneau de signalisation routière… Cette image surprenante, tournée près de Donetsk, témoigne du chaos institutionnel qui règne actuellement dans l’est de l’Ukraine. Accusé de vol et de violences à l‘égard d’un de ses compatriotes, ce combattant pro-russe est sévèrement sanctionné par sa hiérarchie. Exposé aux yeux de tous, il subit une peine exemplaire et dissuasive. ‘‘Il a frappé un civil, il lui a volé sa voiture et il a pris de l’argent à ses proches, explique ce commandant rebelle. On a décidé d’intervenir quand le fils de la victime est venu se plaindre.’‘

Sans appareil judiciaire, les peines sont souvent exécutées de manière sommaire et elles s’appliquent autant aux combattants qu’aux civils. Ici à Louhansk, des policiers sont sur la trace d’un malfaiteur. Mais le vide juridique rend la suite de la procédure incertaine. ‘‘Nous n’avons pas de tribunaux jusqu‘à présent, explique ce policier de la République populaire de Louhansk. On essaye de résoudre ce problème. On travaille avec des procureurs pour décider des poursuites à entamer. Les verdicts seront prononcés quand il y aura des tribunaux.’‘

La police a arrêté le malfaiteur qui avait en sa possession des armes et de l’argent volé. Suffisamment de preuves pour le faire condamner. Mais sans tribunaux, il devra patienter pour connaître sans peine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts

Encore une nuit sous les bombes en Ukraine, la capitale frappée

MAJ : frappe russe sur un supermarché Kharkiv, au moins 14 morts