Erdogan ouvert à n'importe quel modèle de coalition

Erdogan ouvert à n'importe quel modèle de coalition
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Turquie le président Erdogan a reçu Deniz Baykal, le leader du CHP, le parti laïc, pour parler de la future coalition. Car pour la première fois

PUBLICITÉ

En Turquie le président Erdogan a reçu
Deniz Baykal, le leader du CHP, le parti laïc, pour parler de la future coalition. Car pour la première fois en treize ans de pouvoir, l’AKP a perdu sa majorité. Il lui faudra s’allier, avec des opposants qui exigent des garanties en ce qui concerne le respect de la Constitution, et la lutte contre la corruption.

“La Turquie devrait dépasser cette période d’incertitude aussi vite que possible, a déclaré à sa sortie Deniz Bayka, et j’ai constaté que le président est d’accord avec ça. J’ai l’impression qu’il est ouvert à toutes les solutions de coalition, qu’il va avoir une approche positive, y compris si les partis d’opposition forment ensemble un gouvernement de coalition.”

Erdogan ne s’est pas exprimé depuis l‘élection, c’est inhabituel. Il n’a pas commenté non plus les violences dans le sud-est, majoritairement kurde. Elles ont fait quatre morts depuis mardi. Selahattin Demirtas, le leader du parti kurde accuse le gouvernement de soutenir par son silence ceux qui tentent de “déclencher une guerre civile”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation