EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La Turquie poursuit (et justifie) ses frappes contre Daech et le PKK

La Turquie poursuit (et justifie) ses frappes contre Daech et le PKK
Tous droits réservés 
Par Euronews avec agences
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les avions turcs ont continué leurs frappes dans le nord de l’Irak et de la Syrie. Ces raids aériens nocturnes qui visent à la fois le groupe Etat

PUBLICITÉ

Les avions turcs ont continué leurs frappes dans le nord de l’Irak et de la Syrie. Ces raids aériens nocturnes qui visent à la fois le groupe Etat islamique et les militants kurdes du PKK (parti de travailleurs du Kurdistan). Aucune précision n’a été fournie sur le bilan de ces bombardements.

Ces frappes ont commencé la semaine dernière après un attentat suicide qui a fait 32 morts à Suruç.

Ankara justifie ces raids en invoquant une lutte contre les “groupes terroristes”. “Durant ces opérations menées en Syrie et en Irak contre les djihadistes de Daesh et contre le PKK, nous avons tenu informés le Conseil de sécurité de l’Onu et le secrétaire général des Nations Unies”, a expliqué Mevlut Cavusoglu, ministre turc des Affaires étrangères. “Nous comptons sur la solidarité et le soutien des membres de l’OTAN face à la menace sécuritaire. Daesh est notre ennemi commun.”

La Turquie a demandé à l’Otan de convoquer une réunion d’urgence de ses membres, une réunion qui aura lieu ce mardi. Ankara souhaite expliquer ses opérations anti-terroristes.

En tout cas, ces raids contre les positions du PKK risquent de mettre un terme au processus de paix engagé ces dernières années entre le gouvernement et les séparatistes kurdes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Turquie : des centaines d'arrestations de militants présumés de Daesh et du PKK

Nouvelles frappes de la Turquie contre des positions du PKK

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends