EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Premiers raids russes sur Raqqa, bastion du groupe Etat islamique

Premiers raids russes sur Raqqa, bastion du groupe Etat islamique
Tous droits réservés 
Par Euronews avec REUTERS, AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Comme pour faire taire la polémique, la Russie affirme ce vendredi avoir frappé la province de Raqqa, principal bastion de l’organisation Etat

PUBLICITÉ

Comme pour faire taire la polémique, la Russie affirme ce vendredi avoir frappé la province de Raqqa, principal bastion de l’organisation Etat islamique en Syrie. Une information pour la première fois confirmée de source indépendante par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

Les raids effectués jeudi soir ont visé dans la province de Raqa un poste de commandement et un camp d’entraînement faisant 12 morts parmi les jihadistes. Les bombardiers russes auraient également visé pour la première fois les provinces d’Alep, d’Idleb et de Hama.

_“Pour la Russie, ces frappes sont un moyen d’atteindre plusieurs objectifs explique Aleksander Baunov, du centre Carnegie de Moscou.
Le premier est d’aider un allié sûr et c’est l’aspect le plus controversé. L’autre objectif est de surmonter la polémique avec l’Occident. En se battant contre l‘État islamique, la Russie désigne un ennemi commun avec l’Occident.”_

Selon l’ONG syrienne, seules les frappes russes sur Raqqa visaient le groupe radical. Dans les autres localités, les jihadistes ne seraient pas présents.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : "Graves préoccupations" de la Turquie après les premières frappes russes

La controverse continue autour des frappes russes en Syrie

La Russie précise son action en syrie et insiste sur son caractère "légal"