EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Brésil : menacée de destitution, Dilma Rousseff dénonce un coup d'Etat

Brésil : menacée de destitution, Dilma Rousseff dénonce un coup d'Etat
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Nouveau coup dur pour Dilma Rousseff : alors qu’elle menacée de destitution, la présidente du Brésil vient de perdre un allié qui vient de

PUBLICITÉ

Nouveau coup dur pour Dilma Rousseff : alors qu’elle menacée de destitution, la présidente du Brésil vient de perdre un allié qui vient de démissionner de son gouvernement. Pis, la Cour suprême a annulé les appels de ses partisans qui cherchaient à arrêter le processus de destitution.
Vendredi, Dilma Rousseff et ses partisans ont dénoncé un coup d’Etat.
“La procédure de destitution lancée contre moi n’a aucun fondement.Je vais me défendrai avec tous les instruments constitutionnels prévus par notre Etat démocratique”, a martelé la présidente.

Cette destitution a été lancée sur fond de vengeance personnelle : Eduardo Cunha, le président de la chambre des députés, un ex-allié de Dilma Rousseff, est lui même impliqué dans un énorme de scandale de corruption liée à l’entreprise publique Petrobras.

La procédure tombe au plus mal alors que le Brésil s’enfonce dans une grave récession économique. Signe de l’inquiétude des marchés, la bourse de São Paulo a chuté vendredi de 2,23%.
Critiquée par le monde des affaires qui réclament des mesures radicales pour redresser l‘économie, et contestée dans la rue, par une partie des Brésiliens, l’année 2016 s’annonce particulièrement difficile pour Dilma Rousseff.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mobilisation au Brésil contre un projet de loi qui durcit les règles de l'avortement

No Comment : au moins 100 morts et 128 disparus dans les inondations au Brésil

Inondations au Brésil : au moins 66 morts et 101 disparus