PUBLICITÉ

COP21 : malgré le compromis sur la table beaucoup de questions cruciales restent à régler

COP21 : malgré le compromis sur la table beaucoup de questions cruciales restent à régler
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AVEC AFP ET REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après une semaine de laborieux débats sur le climat, les négociateurs de la COP21 sont parvenus à adopter un premier compromis. Un document que

PUBLICITÉ

Après une semaine de laborieux débats sur le climat, les négociateurs de la COP21 sont parvenus à adopter un premier compromis. Un document que les195 pays vont maintenant négocier en direct à compter de lundi.
Or beaucoup de sujets sont encore loin d‘être réglés comme l’objectif d’arriver à 100 % d‘énergies renouvelables d’ici au milieu du siècle.

“Je pense que ce projet constitue un progrès”, a déclaré Laurent Fabius, le président de la COP21. “Mais chacun reconnaîtra qu’il reste à approfondir et à concrétiser d’ici vendredi [prochain]. Ce dont nous discutons ce n’est pas seulement l’environnement ou le climat, c’est la vie.”

Il est temps de faire une nouvelle révolution de l‘énergie propre

Samedi, Arnold Schwarzenegger est venu apporter sa notoriété à la cause climatique. L’ancien gouverneur de Californie s’est rendu à l’Assemblée nationale en guest-star pour une séance de travail de dans le cadre de la COP 21.

“Ceci est le monde réel, ce n’est pas du cinéma qui est l’autre monde d’où je viens , il n’y a pas d’effets spéciaux , il n’y a pas de scénario, pas de script qu’on pourrait changer à la fin, a souligné Arnold Schwarzenegger. Et de reprendre :“Non, c’est le monde réel et il est temps de se lancer dans une voie intelligente. Il est temps de faire une nouvelle révolution, une révolution de l‘énergie propre.”

Même si la signature d’un accord ambitieux reste encore à portée de main, il faudra d’abord régler un autre dossier épineux : celui du financement de l’aide climatique aux pays du Sud. 100 milliards d’euros par an seront nécessaires d’ici 2020.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mines de lignite : les contradictions du modèle écologique allemand

Qu'est ce qui constituerait un succès pour la conférence sur le climat #COP21 ?

L'engagement des villes pour le climat